Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mort de l'ancienne Miss Morgane Rolland : deux ans de prison avec sursis pour le conducteur

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le délibéré du tribunal correctionnel de Saint-Etienne est tombé ce jeudi 25 mars : le conducteur du tracteur qui a mortellement renversé Morgane Rolland le 26 avril 2019 écope d'une peine de deux ans de prison avec sursis. La famille de la victime s'attendait à une peine plus lourde.

L'ancienne miss Pays Stéphanois Morgane Rolland avait été tuée dans un accident de la route en avril 2019 à Veauchette.
L'ancienne miss Pays Stéphanois Morgane Rolland avait été tuée dans un accident de la route en avril 2019 à Veauchette. © Radio France - Capture d'écran Facebook

Le tribunal correctionnel de Saint-Etienne s'est prononcé ce jeudi 25 mars dans l'affaire de la mort de Morgane Rolland : l'agriculteur qui a fauché l'ancienne miss Pays Stéphanois en avril 2019 à Veauchette (Loire) a été condamné à deux ans de prison avec sursis. Son permis de conduire a également été annulé et le conducteur a interdiction de le repasser pendant six mois. 

L'accident s'est produit le 26 avril 2019 alors que Morgane roulait à vélo avec son petit ami. Elle avait été happée et renversée par un tracteur qui les suivait et s'apprêtait à les dépasser.

Lors de l'audience le 9 mars 2010, la procureure avait requis trois ans de prison dont un an ferme pour l'agriculteur ainsi que l'interdiction de repasser son permis pendant deux ans. Face au délibéré ce jeudi, Frédéric Rolland, le père de la victime, a les larmes aux yeux : il espérait une peine plus lourde. 

"Pour nous, famille, on va très mal dormir ! C'est inacceptable !  On voulait au moins une grosse suspension de permis !" - Frédéric Rolland, le père de la victime. 

Frédéric Rolland, le père de la victime espérait une peine plus lourde contre le conducteur du tracteur avec une grosse suspension de son permis.

" Inacceptable ! On savait très bien qu'il n'allait pas faire de la prison ferme, ce qui était requis par la procureure, d'un an de prison ferme. On voulait au moins une grosse suspension de permis. Pour que ça porte un petit peu, autant pour lui que pour toutes les victimes de la route ! Que ça fasse avancer les choses mais non, on a le droit d'écraser les gens. Pour nous, famille, on va très mal dormir, qu'est-ce qu'il faut faire maintenant ? Ce n'est pas un accident de la route banal ! C'est un engin qui les suivait : un tracteur avec une remorque et trente tonnes de bois. Ils n'ont rien demandé, ils se promenaient. Tant qu'il n'y a pas un politique qui sera touché, rien ne changera en France !"

Le délibéré a été rendu sans la présence de la défense. La défense a 10 jours pour faire appel de cette décision.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess