Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mort de Nino : l'accusé condamné à 20 ans de réclusion par la cour d'assises des Deux-Sèvres

vendredi 30 mars 2018 à 22:40 Par Noémie Guillotin, France Bleu Poitou

La cour d'assises des Deux-Sèvres a condamné Kévin à 20 ans de réclusion criminelle pour violences ayant conduit à la mort de Nino, bébé de neuf mois, à Niort, en 2014. La mère de l’enfant, soupçonnée de non-assistance à personne en danger, est acquittée.

Le verdict a été rendu après plus de trois heures de délibéré par la cour d'assises des Deux-Sèvres
Le verdict a été rendu après plus de trois heures de délibéré par la cour d'assises des Deux-Sèvres © Radio France - Noémie Guillotin

Niort, France

Après trois jours de procès, le verdict a été rendu ce vendredi soir par la cour d'assises des Deux-Sèvres dans l'affaire de la mort de Nino. Le corps de ce bébé de neuf mois avait été retrouvé sans vie le 12 juillet 2014 à Niort. Kévin, jeune Lillois de 24 ans et compagnon de la mère de l'enfant à l'époque, est condamné à 20 ans de réclusion criminelle, comme l'avait requis un peu plus tôt l'avocat général.

"C'est mérité", a dit l'accusé à son avocat une fois le verdict rendu

Il a été reconnu coupable de violences habituelles ayant entraîné la mort. "C'est mérité", a-t-il dit à son avocat, maître Ludovic Baron, une fois le verdict rendu. L'avocat poursuit : "mon client assume totalement sa responsabilité et a accepté de nous dire les choses lors de ce procès". Il est également condamné à un suivi socio-judiciaire de cinq ans avec injonction de soins. Il a également précisé à son avocat qu’il ne fera pas appel.

La mère de Nino, elle, est acquittée. Elle devait répondre de non-assistance à personne en danger. La cour n'a pas suivi les réquisitions de l'avocat général qui avait demandé deux ans de prison avec sursis à son encontre.