Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mort de Robert Boulin, ancien ministre et ancien maire de Libourne : cinq dates clés pour comprendre l'affaire

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

Depuis la mort de Robert Boulin, en octobre 1979, ses proches se battent pour connaître la vérité. Ils ne croient pas à la thèse du suicide de l'ancien ministre du Travail et député-maire de Libourne et ont obtenu la réouverture d'une enquête judiciaire. Retour sur cette affaire en cinq dates clés.

Robert Boulin, ancien maire de Libourne et ancien ministre
Robert Boulin, ancien maire de Libourne et ancien ministre © Maxppp - Jean-Louis Duzert

Libourne, France

Comment Robert Boulin, ministre du Travail sous Valéry Giscard d'Estaing et ancien député-maire de Libourne est-il mort ? S'est-il suicidé ou a-t-il été assassiné ? Depuis 40 ans tout pile, le mystère reste entier et sa fille Fabienne Boulin se bat car elle ne croit pas à la thèse officielle du suicide. Elle penche pour un assassinat sur fond de querelles politiques au RPR. Retour sur l'affaire avec les principales dates clés.

30 octobre 1979 : une mort suspecte

Le 30 octobre 1979, le corps de Robert Boulin est retrouvé dans un étang de la forêt de Rambouillet, dans les Yvelines, près de Paris. Il y a seulement 50 centimètres d'eau à cet endroit. Rapidement, la presse parle de suicide. Une première information judiciaire conclut elle aussi à un suicide par noyade après absorption de Valium, indiquant que Robert Boulin n'aurait pas supporté d'être mis en cause dans une escroquerie immobilière liée à sa propriété de Ramatuelle, dans le Var. Mais ses proches n'y ont jamais cru et font part de leurs doutes dans la presse dès le mois de novembre 1979. "Il n'y a pas d'affaire Boulin", clame à l'Assemblée nationale Raymond Barre, alors Premier ministre.

7 juin 1983 : la famille porte plainte pour homicide volontaire

La famille de Robert Boulin décide, le 7 juin 1983, de porter plainte contre X pour homicide volontaire. Une semaine plus tard, le corps de l'ancien ministre est exhumé, en présence de la famille. Cette deuxième autopsie montre qu'il a plusieurs fractures au visage mais le rapport d'expertise qui devait suivre ne sera jamais publié. Les enfants de Robert Boulin accusent le procureur de Versailles de "forfaiture". Le fils, Bertrand (décédé en 2002), précise aussi aux médias que leur père a été assassiné parce qu'ils s'apprêtaient a sortir des dossiers sur des affaires financières compromettantes, citant des noms tels que "Elf Aquitaine" ou "Dassault".

21 septembre 1991 : un non-lieu prononcé

La juge d'instruction en charge du dossier ordonne un non-lieu dans cette instruction pour homicide. Mais la famille de Robert Boulin, et notamment sa fille, Fabienne, ne baisse pas les bras. Neuf ans plus tard, en 2010, elle demande à nouveau une réouverture d'une enquête en expliquant que des tests ADN doivent être pratiqués sur les courriers envoyés par Robert Boulin avant sa mort. Le 9 juin 2010, des scellés disparaissent, puis le 10 juin, le procureur général de Paris rejette la demande de Fabienne Boulin. 

11 septembre 2015 : une nouvelle information judiciaire ouverte 

En 2013, Benoît Collombat, journaliste du service Enquête /Investigation de Radio France, recueille un témoignage capital : un témoin lui confie avoir croisé la voiture du ministre quelques heures avant sa mort, aux côtés de deux personnes dans sa voiture. Cette information, qui remet en cause le suicide de Robert Boulin va conduire la fille de l'ancien député-maire de Libourne à porter plainte à nouveau. Le 11 septembre 2015, coup de tonnerre : le parquet de Versailles annonce l'ouverture d'une information judiciaire pour arrestation, enlèvement et séquestration suivi de mort ou assassinat. 

28 octobre 2019 : la fille de Robert Boulin organise une reconstitution

Malgré cela, l'enquête piétine depuis quatre ans. Deux témoins seulement ont été entendus. Alors pour tenter d'accélérer les choses, Fabienne Boulin a organisé le lundi 28 octobre (2019), une reconstitution en forêt de Rambouillet, là où le corps de son père a été retrouvé. Cette "remise en situation", avec un ancien médecin et un policier n'a aucune valeur juridique, mais les proches de Robert Boulin espèrent à présent une véritable reconstitution officielle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu