Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice
Dossier : L'affaire Vincent Lambert

Mort de Vincent Lambert : l'enquête en recherche des causes de la mort est classée sans suite

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

L'enquête en recherche des causes de la mort avait été initiée le 11 juillet dernier par le parquet de Reims après le décès de Vincent Lambert. Il s'agissait pour le procureur de s'assurer que le décès était bien intervenu dans la stricte application de la loi Claeys-Léonetti.

L'hôpital Sébastopol (CHU de Reims) où était hospitalisé Vincent Lambert.
L'hôpital Sébastopol (CHU de Reims) où était hospitalisé Vincent Lambert. © Radio France - Sophie Constanzer

Six mois après l'ouverture d'une enquête en recherche des causes de la mort, le parquet de Reims classe le dossier sans suite. L'autopsie et les multiples analyses réalisées ont conclu qu'il n'y avait eu aucune intervention irrégulière d'un tiers. Aucune surdose médicamenteuse. Aucune lésion susceptible de laisser penser à une intervention malveillante. Vincent Lambert avait été placé en état de sédation profonde et continue dans la stricte application de la loi Léonetti sur la fin de vie précise ce vendredi soir le communiqué du parquet de Reims.

Pas de surdose de médicament

Le procureur de Reims, Matthieu Bourrette, précise encore que les avocats des membres de la famille ont été informés du classement du dossier et pourront demander s'ils le souhaitent, copie de la procédure. "Compte tenu du contexte particulier de ce dossier avec opposition permanente des membres de la famille depuis plusieurs années" dit le communiqué, le parquet souhaitait procéder à toutes les vérifications utiles "sans suspicion a priori de la commission d'une infraction". Vincent Lambert, patient tétraplégique et en état végétatif après un accident de la route en 2008, est décédé le 11 juillet 2019 après une longue bataille judiciaire. Il était devenu le symbole du débat national sur la fin de vie.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu