Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mort du maire de Signes : la commune de Saint-Jean-de-Luz apporte son soutien

-
Par , France Bleu Pays Basque

La municipalité de Saint-Jean-de-Luz a indiqué par communiqué son soutien à la commune de Signes (Var), mardi 6 août, vingt-quatre heures après le décès de Jean-Mathieu Michel, édile du village varois.

La côte de Saint-Jean-de-Luz
La côte de Saint-Jean-de-Luz - Digoit, O./picture alliance / Arco Images G/Newscom/MaxPPP

Saint-Jean-de-Luz, France

"La ville de Saint-Jean-de-Luz et son maire, Jean-François Irigoyen, éprouvent une grande tristesse mais surtout une vive colère suite au décès du maire de Signes (Var), qui s'est interposé pour lutter contre un dépôt sauvage". Voilà la phrase par lequel débute le communiqué publié par la municipalité de Saint-Jean-de-Luz au lendemain du décès de Jean-Mathieu Michel, maire du village dans le Var. Le maire des Pyrénées-Atlantiques parle de l'incivisme comme d'un _"véritable fléau"_et dénonce le manque d'un dispositif pénal "dissuasif". La lettre se termine par des condoléances à la famille de M. Michel et aux habitants de la commune de Signes.

Jean Francois Irigoyen nouveau maire de St Jean De Luz - Radio France
Jean Francois Irigoyen nouveau maire de St Jean De Luz © Radio France - Paul Nicolaï

Jean-Mathieu Michel est décédé après avoir été percuté par un véhicule, lundi 5 août. À son bord, deux ouvriers du bâtiment que le maire venait de réprimander car ils déversaient des gravats illégalement sur un chemin privé de la commune. Selon les premiers éléments de l'enquête, le choc serait d'origine accidentel et non pas volontaire.