Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Mort par balle d'une jument à la Mothe-Achard : la plainte est classée sans suite, faute de suspect

-
Par , France Bleu Loire Océan

En juillet dernier, l'animal avait reçu au moins une balle sur l'exploitation de son éleveuse, en Vendée. Une enquête avait été ouverte pour "sévices graves à animaux", et "mise en danger de la vie d'autrui", avant d'être abandonnée.

Photo d'illustration - Une jument est morte tuée par balles à la Mothe-Achard en Vendée en juillet dernier.
Photo d'illustration - Une jument est morte tuée par balles à la Mothe-Achard en Vendée en juillet dernier. © Maxppp - Christian Watier

La Mothe-Achard, France

L'enquête pour "sévices graves à animaux" et "mise en danger de la vie d'autrui" après la mort par balle d'une jument le 19 juillet dernier à La Mothe-Achard en Vendée a été classée sans suite par le parquet des Sables-d'Olonne début octobre, a appris France Bleu Loire Océan ce mardi 19 novembre 2019, car aucun suspect n'a, depuis, été interpellé. "Une enquête particulièrement rapide", dénonce maître Juliette Chapelle qui défend la cavalière et propriétaire de l'animal. 

La propriétaire ne compte pas s'arrêter là

L'avocate consulte en ce moment la copie du dossier pour envisager ou non de déposer plainte avec constitution de parties civiles auprès du magistrat instructeur. Parmi ces parties civiles, il pourrait y avoir l'association de défense des animaux la Fondation 30 millions d'Amis qui avait apporté son soutien à la propriétaire en juillet, au moment des faits.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu