Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mort suspecte d'un handicapé dans l'Orne : une défaillance technique à l'origine de l'incendie

mardi 19 août 2014 à 15:46 - Mis à jour le mardi 19 août 2014 à 16:07 Par Bénédicte Courret, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Le parquet d'Argentan évoque ce mardi une "défaillance électrique ou électronique" pour expliquer l'incendie qui a détruit un mini-bus du foyer dans lequel se trouvait Jonathan. Cet adulte handicapé de 26 ans a été retrouvé carbonisé dans ce véhicule du foyer Louise-Marie, au Sap, dans l'Orne le 8 août dernier.

Le Foyer Louise Marie au Sap dans le Calvados
Le Foyer Louise Marie au Sap dans le Calvados © Tanguy Bocconi - Radio France

Le parquet d'Argentan évoque ce mardi une "défaillance électrique ou électronique " du mini-bus dans l'incendie duquel Jonathan a péri le 8 août dernier. Cet adulte handicapé de 26 ans a été retrouvé carbonisé dans ce véhicule du foyer Louise-Marie, au Sap, dans l'Orne. Pour le procureur d'Argentan, Hugues de Phily, "ce serait une défaillance électrique ou électronique du véhicule qui aurait provoqué l'incendie ".

Par ailleurs une autopsie du corps de Jonathan révèle que celui-ci est mort par "suffocation " après "l'ingestion de monoxyde de carbone ". La famille a déposé une plainte pour non assistance à personne en danger et homicide involontaire.

La maman du jeune adulte n'arrive pas à croire à un accident, ni à un suicide. Une famille qui s'interroge aussi sur un éventuel manque de surveillance du centre. Comment Jonathan a-t-il pu rester seul et monter dans le minibus à l'heure du déjeuner ?

Le lieu du drame au Sap. - Radio France
Le lieu du drame au Sap. © Radio France