Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mort violente d'un septuagénaire à Alençon : son petit-fils évoque "une bagarre qui a mal tourné"

Du nouveau dans l'enquête après la découverte du corps d'un septuagénaire dans un appartement à Alençon jeudi matin. Le petit-fils de la victime, âgé d'une trentaine d'années, est présenté devant le juge d'instruction ce samedi soir, en vue d'une mise en examen pour meurtre sur ascendant.

L'antenne de la police judiciaire de Caen est en charge de l'enquête.
L'antenne de la police judiciaire de Caen est en charge de l'enquête. © Radio France - Florence Gotschaux

Deux jours après la découverte du corps d'un septuagénaire jeudi matin dans un immeuble situé dans le quartier de Montsort à Alençon (Orne), l'enquête avance.

Ce vendredi 23 avril, les enquêteurs avaient interpellé deux personnes, d'une trentaine et d'une quarantaine d'années, qui ont été placées en garde à vue. La procureure de la République de Caen, Amélie Cladière, informe ce samedi 24 avril que l'homme âgé d'une trentaine d'années est le petit-fils de la victime. 

Il est présenté devant un juge d'instruction ce samedi soir en vue d'une mise en examen pour "meurtre sur ascendant". Présenté au juge des libertés et de la détention, il a été placé en détention provisoire en attendant son procès.

Des coups et des blessures par arme blanche

"En garde à vue, il a indiqué qu'une bagarre aurait mal tourné. Cela s'est déroulé dans un contexte d'alcool important. La victime présentait des traces de coups et des plaies par arme blanche", précise Amélie Cladière. 

La garde à vue du deuxième membre de la famille, d'une quarantaine d'années, a pris fin. L'homme a indiqué avoir été présent lors des faits, mais être également victime de violences. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess