Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Morzine : une centaine de personnes réunies à la mémoire du vététiste tué par un chasseur

samedi 10 novembre 2018 à 20:11 Par Valentine Letesse, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Une centaine de personnes se sont réunies ce samedi près du parc des Dérêches à Morzine pour rendre hommage au vététiste tué par un chasseur à Montriond le 14 octobre dernier.

Plus d'une centaine de participants à ce rassemblement à la mémoire de Marc Sutton.
Plus d'une centaine de participants à ce rassemblement à la mémoire de Marc Sutton. © Radio France - Valentine Letesse

Morzine, France

Plus d'une centaine de personnes se sont réunies au niveau du parc des Dérêches, à Morzine en Haute-Savoie. Un rassemblement en plein cœur de ville ce samedi à la mémoire du vététiste tué par un chasseur à Montriond, le 14 octobre dernier.  La victime originaire de Grande Bretagne, Marc Sutton, habitait Morzine avec sa compagne. 

"Ride for Marc" : "Roulez pour Marc"

Des vététistes, des enfants et même des chiens portent des gilets oranges. "C'est la marque de la sécurité pour dire : zéro mort, zéro accident et zéro vie dévastée par les balles" explique Steven Down, l'organisateur et ami de Marc. 

Ici, tout le monde ne connaissait pas la victime mais sa mort, a choqué toute la communauté britannique. "Je voudrais utiliser la montagne. J'ai un fils, j'ai des chiens, je fais du VTT, si c'est dangereux : c'est pas possible" lance Doug, un habitant de la ville. 

"On voudrait utiliser la montagne sans peur" - Doug, un habitant de Morzine.

Ce drame et la douleur des proches de la victime ont résonné dans toutes les vallées. Beaucoup se sont reconnus comme Séverine de Thonon. "Quinze jours avant l'accident, ma nièce en venant sur la route à hauteur du village de Perrignier, à quelques mètres des maisons, a vu un sanglier traversé à toute vitesse, alors qu'il y avait de la circulation. Les chiens derrière, les chasseurs derrière et ils tiraient sur la route" explique la haut-savoyarde.

Les participants sont venus de tous le Pays de Savoie. - Radio France
Les participants sont venus de tous le Pays de Savoie. © Radio France - Valentine Letesse

Chez certains, pas de peur mais un vrai raz le bol. Jean François par exemple, appelle "à la non-cohabitation". Pour lui il faut aligner les règles de chasse sur toutes les communes et accorder trois matinées de chasse par semaine. "Toutes façons l'après-midi y en a la moitié qui sont complètement beurrés" attaque l'habitant de Morzine. 

Ce drame aura au moins eu l'avantage de poser le problème ajoute Philippe, un habitant du Biot. En attendant, les habitants ont surtout l'impression que la montagne appartient aux chasseur