Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le mystère des chevaux mutilés

Fleury : la population choquée après la mutilation de deux animaux

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Une vache a été tuée et un cheval mutilé dans la nuit de mercredi à jeudi dernier à Fleury, petite commune au sud de Metz. L'enquête est confiée à la brigade de recherche de Metz.

La même nuit, une vache a été tuée à Fleury et un cheval mutilé
La même nuit, une vache a été tuée à Fleury et un cheval mutilé © Radio France - Elodie Rabelle

Un autre épisode à ajouter àla série noire des animaux mutilés. Cet été a été marqué par des mutilations en série de chevaux, partout sur le territoire.

Cette semaine, c'est une vache et un cheval qui ont été pris pour cible dans une petite commune de Moselle, Fleury Les faits se sont produits dans la nuit de mercredi à jeudi dernier. L'équidé devrait s'en sortir, il est soigné dans une clinique.

La commune est sous le choc 

Depuis cette macabre découverte, une vache tuée dans un pré, les yeux arrachés et un cheval qu'on a tenté d'égorger, quelques jours ont passé mais la sidération est toujours la même chez les habitants de Fleury. 

"C'est un endroit calme, personne ne traîne, on ne comprend pas" s'interrogent les passants rencontrés sur place. Parmi eux, Lili une cavalière de la commune, qui n'en revient toujours pas. "Je suis choquée, ça fait vraiment peur". 

"On se dit toujours que ça n'arrive qu'aux autres, en fait non"

Pour beaucoup, la colère prend le pas sur le choc, "c'est honteux", tonne Alain, lui aussi cavalier, "faire ça à des animaux, il faut être malade" renchérit-il. 

Dans la ferme concernée, la solidarité est toujours de mise. Le propriétaire ne tient pas à s'exprimer. 

Appel à la prudence et au calme

Gilles Vavrille, le maire, comprend bien évidemment ses administrés mais il leur demande de ne jamais agir seul en cas de suspicion. 

"Il ne faut pas jouer les va-t-en-guerre"

_"A cette époque, les agriculteurs soignent leurs bêtes et sortent la nuit, au cas où certaines mettent bas, il y a aussi des promeneurs, j'ai peur que la psychose amène des accidents graves". e_xplique-t-il.

L'édile demande aux habitants de faire confiance à la justice et aux enquêteurs pour identifier et trouver les coupables. La brigade de recherche de Metz est chargée de l'enquête. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess