Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Moselle : François Grosdidier, mis en examen dans l'affaire de la réserve parlementaire, se dit "serein"

Le maire de Metz, François Grosdidier, est mis en examen pour prise illégale d'intérêt et détournement de fonds publics dans l'affaire de la réserve parlementaire. Il va contester en justice cette mise en examen.

François Grosdidier
François Grosdidier © Maxppp - Alexandre Marchi

François Grosdidier, le maire de Metz, est mis en examen pour prise illégale d'intérêt et détournement de fonds publics dans l'affaire de la réserve parlementaire, une affaire qui remonte à une plainte de 2013. L'élu confirme  à France Bleu Lorraine cette information du Républicain lorrain. En 2009 et 2011, François Grosdidier était député-maire de Woippy et avait versé 160.000 euros de sa réserve parlementaire à une association qu'il présidait, Valeur Ecologie. 

Après de multiples rebondissements ces derniers années - classement sans suite puis non lieu cassé par la la cour de cassation - la mise en examen de François Grosdidier lui a été notifiée le 10 février dernier par un juge d'instruction d'Epinal chargé de l'enquête pour la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Nancy.   

L'enquête a démontré que pas un centime n'a été détourné

François Grosdidier se dit "serein", il nie tout détournement de fond, et assure que "l'enquête a démontré que pas un centime n'a été détourné". L'élu évoque une interprétation du droit qui a changé : "C'est n'est qu'une question purement juridique, interprétée différemment hier et aujourd'hui".  Le fait d'avoir présidé l'association à qui était destinée une partie de la réserve parlementaire pose aujourd'hui problème à la justice.   

François Grosdidier se dit serein suite à cette mise en examen

La mise en examen n'a été notifiée qu'au bout de deux ans

On attendait d'ailleurs cette mise en examen il y a deux ans, après la décision de la cour de cassation mais elle n'est finament intervenue qu'il y a deux mois. Pourquoi autant de temps pour la notification d'une mise en examen ? François Grosdidier répond que c'est parce que "la justice est lente", qu'elle a beaucoup de dossiers à traiter. 

Son avocat Alain Behr évoque aussi un complément d'enquête avec les salariés de l'association Valeur Ecologie, l'association qui a reçu la subvention de la réserve parlementaire de François Grosdidier quand il était député. 

L'avocat de François Grosdidier va contester en justice sa mise en examen

C'est un ancien candidat aux cantonales à Woippy en 2013, Philippe Mousnier, qui avait porté plainte au départ, suivi par l'association Anticor. François Grosdidier évoque aussi un acharnement juridique de ses adversaires politiques. Une affaire qui a connu un classement sans suite, puis un non-lieu annulé par la Cour de cassation avant de rebondir à nouveau aujourd'hui mais son avocat se prépare à contester en justice sa mise en examen. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess