Faits divers – Justice

Moselle : les avocats de Metz et Thionville en grève des audiences

Par Clément Lhuillier, France Bleu Lorraine Nord mardi 20 octobre 2015 à 17:48

Avocats en grève en Lorraine
Avocats en grève en Lorraine © Maxppp

Les barreaux de Moselle ont décidé de la grève des audiences, pour dénoncer le projet de loi qui doit réformer l'aide juridictionnelle.

Les avocats de Moselle ont décidé de durcir leur lutte contre la réforme de l'aide juridictionnelle. Les avocats des barreaux de Thionville (jusqu'au 2 novembre) et Metz (jusqu'au 27 octobre) ont voté en assemblées générales la grève totale des audiences, quelles que soient les juridictions concernées. A Sarreguemines, le bâtonnier maintient la grève de la désignation des avocats dans le cadre de l'aide juridictionnelle.

L'aide juridictionnelle permet aux plus démunis d'accéder aux services d'un avocat. La garde des Sceaux a présenté une réforme de l'AJ qui prévoit notamment une une refonte du barème de rémunération des actes et la participation des barreaux au financement, en instaurant une taxe sur le chiffre d'affaire des cabinets. 

Les jeunes avocats en première ligne

"Cela porte une atteinte grave au principe fondamental du droit à la justice" estime le bâtonnier de l'ordre des avocats du barreau de Metz, Maître Djaffar Belhamici. Selon lui, les principales victimes de cette réforme seront les jeunes avocats, ce que confirme Anne Muller, présidente de l'Union des Jeunes Avocats de Moselle : "ils assurent les missions de défense pénale d'urgence. Diminuer l'indemnité dans le cadre de cette mission, qui n'est déjà pas fixée à la juste valeur du travail fourni, c'est mettre en péril la pérennité de leurs cabinet". Impossible également de participer de manière directe au financement de l'aide juridictionnelle tel que le prévoit le projet de loi. "Les cabinets de jeunes avocats sont fragiles, il y a une difficulté à s'installer, les charges sont lourdes, et c'est de plus en plus difficile pour les jeunes avocats."