Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

À Bergerac, des habitants se mobilisent pour aider à nettoyer la future mosquée, dégradée la veille

mardi 26 mars 2019 à 17:03 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord et France Bleu

La solidarité a fonctionné à plein régime après le saccage de la mosquée en construction de Bergerac. Dans la nuit de dimanche à lundi, une tête de cochon et du sang avaient été déposés dans le lieu de culte. Ce mardi, fidèles ou simples Bergeracois ont donné de leur temps pour remettre en état.

Les bénévoles ont entièrement nettoyé la future mosquée
Les bénévoles ont entièrement nettoyé la future mosquée © Radio France - Antoine Balandra

Bergerac, France

Un élan de solidarité à Bergerac. Après le saccage du chantier de la future mosquée, dans le quartier du Tounet, dans la nuit de dimanche à lundi et la découverte de sang sur les murs et d'une tête de cochon déposé sur l'entrée, les fidèles se sont rassemblés ce mardi matin pour participer au nettoyage et pour remettre en état. Ils ont été rejoints et aidés par des voisins, des habitants du quartier et de simples Bergeracois, choqués par cet acte raciste.

Plusieurs fidèles ont revêtu les bottes, et rapportés les kärcher et les balais brosses. Farid, l'un d'entre eux, explique : "On a emmené des volontaires, et on a nettoyé, c'était naturel de venir."

Ci-dessous, la vidéo tournée par Abdelkader Abdennouri, de l'association culturelle des Marocains de la Dordogne.

Mais l'émotion était si vive à Bergerac, qu'elle a rapidement dépassé les murs encore en construction de la mosquée. À tel point que des voisins, ou de simples Bergeracois, sont venus, spontanément, proposer de l'eau, de l'électricité, ou simplement leur aide. "Ce qu'il s'est passé, c'est malheureux, c'est dégoûtant, on s'attendait plus à voir des gens de la communauté, et en fait on a a vu venir beaucoup de Français, et c'est très bien. Parce que en fait, les gens qui ont fait cela, ce sont des cons, c'est pas tout le monde", dit Bella

Un goûter pour remercier tout le monde ?

Musulman ou pas, de nombreux Bergeracois ont en effet voulu montrer leur solidarité confirme le premier adjoint au maire Marc Léturgie : "Le côté positif, c'est que suite à ce traumatisme à l'initiative de gens malades, il y a un vrai élan de solidarité qui s'est mis en place, telle une fourmilière, chacun apportait son éponge, son seau... Je crois que cela a touché de nombreux Bergeracois." Et pour remercier toutes ces bonnes volontés, certains musulmans de Bergerac aimeraient organiser un goûter ouvert à tous.

En attendant, le chantier va être sécurisé, pour éviter que ce genre d'événements ne se reproduise. Abdelkader Abdennouri membre du bureau de l'association des marocains de la Dordogne espère en tout cas que ce sera la dernière fois : "On a vraiment une solidarité, et cela nous a vraiment touché. Beaucoup beaucoup de personnes, françaises sont arrivées, nous ont supporté et soutenu. Beaucoup de jeunes, de personnes âgées. J'espère que ce sera la dernière fois, car le sang se nettoie, mais j'espère qu'ils ne recommenceront pas à faire ce qu'ils ont fait."