Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Motard tué sur l'A31 : la conductrice de 19 ans condamnée à 3 ans de prison dont un ferme

mardi 13 mars 2018 à 23:36 Par Sarah Mansoura, France Bleu Lorraine Nord

Le procès de la conductrice ayant renversé un motard sur l'A31 a eu lieu ce mardi devant le tribunal correctionnel de Thionville. La prévenue, qui avait percuté sa victime alors qu'elle lisait des SMS, a été condamnée à 3 ans de prison, dont un ferme.

Le tribunal correctionnel de Thionville a reconnu la conductrice de 19 ans responsable de la mort de David Rodrigues, motard de 40 ans.
Le tribunal correctionnel de Thionville a reconnu la conductrice de 19 ans responsable de la mort de David Rodrigues, motard de 40 ans. © Maxppp - Julio Pelaez

Thionville, France

Le tribunal correctionnel de Thionville a suivi, ce mardi, les réquisitions du parquet. Reconnue coupable d'homicide involontaire, la jeune conductrice de la voiture ayant mortellement fauché David Rodrigues, le 24 septembre 2017 sur l'A31, a été condamnée à 3 ans d'emprisonnement dont un ferme.

11 SMS en moins d'un quart d'heure

David Rodrigues avait été violemment percuté à l'arrière de sa moto, alors qu'il circulait sur l'A31, au niveau de l'échangeur de Mondelange dans la nuit du 24 septembre 2017. Au volant de la voiture, une conductrice de 18 ans au moment des faits, accompagnée de deux amies. L'accident est violent ; David Rodrigues est mort sur le coup, en percutant les barrières de sécurité de l'autoroute. 

La conductrice l'a immédiatement reconnu : elle avait son téléphone portable à la main au moment des faits. L'enquête a même montré que durant son trajet et en moins d'un quart d'heure, elle a échangé au moins 11 SMS. Le tout, à une vitesse avoisinant les 125 km/h, soit largement au dessus de la limite autorisée (100 km/h pour un jeune conducteur). 

Un procès pour sensibiliser aux risques du portable au volant

La veuve de David Rodrigues a voulu faire de ce procès une caisse de résonance pour sensibiliser les conducteurs aux comportements à risque au volant. "Ce que je veux c'est faire comprendre qu'on ne peut plus tolérer la moindre seconde d'inattention au volant", explique Catherine Rodrigues. 

Catherine Rodrigues s'engage désormais pour améliorer la prévention et la sécurité routière. - Radio France
Catherine Rodrigues s'engage désormais pour améliorer la prévention et la sécurité routière. © Radio France - Sarah Mansoura

Elle ne quitte plus son médaillon, sur lequel le visage de son mari s'affiche, souriant. "Rien ne me rendra mon mari. Mais je veux avancer maintenant et éviter que d'autres accidents comme cela se reproduisent".

Catherine Rodrigues se mobilise en mémoire de son mari David, mort le 24 septembre 2017. - Radio France
Catherine Rodrigues se mobilise en mémoire de son mari David, mort le 24 septembre 2017. © Radio France - Sarah Mansoura