Faits divers – Justice

A Mulhouse, un père de famille séquestrait son fils depuis trois ans

Par Sophie Cambra, France Bleu Alsace et France Bleu samedi 10 octobre 2015 à 6:59

photo police prétexte
photo police prétexte - france bleu alsace

Un homme a été mis en examen ce vendredi à Mulhouse pour avoir séquestré pendant trois ans à son domicile son fils âgé de 8 ans aujourd’hui.

Le père de famille a soustrait l'enfant à son ex-compagne qui en avait la garde. Ce père de famille âgé de 37 ans a réussi à échapper aux recherches de police pendant près de trois ans. Avec son fils, ils étaient introuvables depuis la séparation des parents qui vivaient à Nice jusqu’ en octobre 2012. La police a  retrouvé la trace du père récemment dans une entreprise mulhousienne dont il venait d’être licencié. Il a pu être arrêté avec l’aide de son ancien employeur. Le petit garçon âgé de 8 ans aujourd'hui était très perturbé selon les policiers. Avec son père, ils avaient changé d‘appartements à plusieurs reprises. Dans l'immeuble où il habitait à Mulhouse, quartier de la Fonderie, personne ne se doutait que cet homme séquestrait un enfant. Alia habite l'appartement au-dessus, il explique qu'il n'a "jamais entendu de bruits".

Alia, un voisin

Pendant trois ans, il n’a pas été scolarisé et son seul lien avec l’extérieur était une chaîne de télévision pour enfants. Il vivait dans un véritable taudis lorsqu’ il a été découvert. Le petit garçon, très perturbé, a été retrouvé par les enquêteurs dans un état de santé déplorable, avec des morsures de punaises et des lentes dans les cheveux, a précisé le parquet de Mulhouse. Il a été placé dans une unité médicale spécialisée où sa mère devrait rapidement le rejoindre. L'avocat du père, Maître Jean-Marc Fuchs conteste l'enlèvement et la séquestration. "L'enfant a déclaré que son père était gentil [...] il voulait rester avec son père".

Maître Jean-Marc Fuchs

Si la police a mis autant de temps pour retrouver ce père de famille est son fils c'est qu'ils ne laissaient aucun trace. "L'enfant n'existe pas il n'est pas suivi médicalement [...] et puis son père ne travaillait pas beaucoup il ne déclarait rien" explique Dominique Alzeari, le procureur de la République de Mulhouse.

Dominique Alzeari, procureur de Mulhouse