Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Grenoble : après le sondage, le grand débat France Bleu Isère / Le Dauphiné Libéré

-
Par , France Bleu Isère

Deux jours après la parution de notre sondage Ipsos Sopra Stéria, sur le premier tour des municipales à Grenoble, six des candidats déclarés se retrouvent ce mercredi pour le grand débat France Bleu Isère / Le Dauphiné Libéré de 18h à 19h. Chacun devra abattre ses cartes.

Le grand débat "France Bleu Isère - le Dauphiné libéré"
Le grand débat "France Bleu Isère - le Dauphiné libéré" © Radio France - Nicolas Crozel

Les résultats de notre sondage Ipsos Sopra Steria éclaire d'un nouveau jour le débat de l'avant premier tour des municipales à Grenoble, organisé ce mercredi de 18h à 19h par France Bleu Isère et Le Dauphiné Libéré. Chacun des invités va adapter sa stratégie et son discours à l'aune de cette enquête.

Éric Piolle : ne pas faire d'erreur

Dans notre sondage, le maire sortant Éric Piolle fait la course largement en tête avec 36% des intentions de vote, tel un cycliste échappé il doit gérer son avance et ne pas faire d'écart pour ne pas risquer l'accident.

Alain Carignon : briser le plafond de verre 

Derrière Éric Piolle, Alain Carignon est le premier des poursuivants. L'ancien maire doit élargir sa base, briser ce potentiel plafond de verre, convaincre au delà des 20% que lui crédite notre enquête, un score qui n'a pas bougé depuis notre premier sondage en septembre dernier. Pour cela, il devra taper sur Éric Piolle bien sûr, mais taper aussi désormais sur Olivier Noblecourt.

Olivier Noblecourt : rassembler son camp sans insulter l'avenir 

L'ancien adjoint de Michel Destot est celui qui perce dans ce sondage, avec 19% en seulement deux mois de campagne. L'enjeu pour lui lors du débat sera de confirmer la dynamique et de prouver qu'il peut incarner une alternative. Mais il va jouer les funambules, d'un coté il doit se démarquer d’Émilie Chalas pour ne pas froisser son aile gauche, mais pas trop quand même, pour ne pas insulter l'avenir, et un éventuel rapprochement au soir du premier tour.   

Émilie Chalas : dernière carte ou faiseuse de roi ? 

Quatrième avec 16% dans notre sondage, la candidate LREM n'a plus le droit à l'erreur, si elle veut encore croire à la victoire. À moins que son appel, dès la publication de l’enquête, à une alliance avec Olivier Noblecourt dans l'entre deux tours, soit le signe qu'elle acte sa défaite et se mue en faiseuse de roi.

Très loin derrière, dans notre enquête, l'ancienne responsable du RN en Isère Mireille d'Ornano, à la tête d'une liste "sans étiquette" et Bruno de Lescure à la tête du collectif citoyen "la commune est à nous" auront à cœur de faire entendre leurs voix.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess