Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À Saint-Léger, le maire sortant accusé d'avoir profité du confinement pour faire avancer l'un de ses projets

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays de Savoie
Saint-Léger, Savoie, France

À Saint-Léger, en Savoie, certaines personnes élues au premier tour accusent le maire sortant, toujours en poste, d'avoir accéléré pendant le confinement le projet de construction d'une nouvelle école. Un bâtiment à 831.000 euros qui risque de ruiner la commune selon la future maire.

Les travaux ont commencé sur le chantier
Les travaux ont commencé sur le chantier © Radio France - Luc Chemla

Même si huit personnes ont déjà été élues, il y aura bien un deuxième tour des municipales à Saint-Léger, 240 habitants, dans la vallée de la Maurienne en Savoie. Il manque encore trois membres à élire pour que le conseil municipal soit complet

Un timing qui étonne et  dérange

En attendant le 29 juin puis la prise de fonction d'Elise Pierron, tête de liste et probable future maire, l'édile sortant et battu est toujours à son poste. Et il est sous le feu des critiques car accusé d'avoir profité du confinement et donc de la prolongation forcée de son mandat pour accélérer le projet de construction d'une nouvelle école. 

"Naïvement, nous avons cru que le maire assurerait les affaires courantes" - Elise Pierron, tête de liste élue au premier tour à Saint-Léger

Selon Elise Pierron, tout s'est accéléré ces dernières semaines : appel d'offres, vote du budget et même début des travaux cette semaine. Les engins de chantiers sont d'ailleurs déjà de sortie. Une claque pour la nouvelle élue qui pensait s'occuper de ce sujet plus tard dans son mandat. "Naïvement, nous avons cru que le maire assurerait les affaires courantes comme il se doit entre les deux tours. Mais c'est un maire qui continue son programme électoral, même étant désavoué. Je trouve ça déplorable, lamentable, je n'ai pas de mot.

Panneau installé à l'entrée du chantier
Panneau installé à l'entrée du chantier © Radio France - Luc Chemla

"Comment va-t-on faire pour payer ?"

Elise Pierron se plaint également de ne pas avoir eu accès à toutes les pièces du dossier, notamment une preuve démontrant que l'actuelle école de Saint-Léger est vétuste. Ceci est l"un des arguments des "pro-école".  Mais c'est surtout le coût des travaux qui l'inquiète : 831.000 euros, ce qui représentent plus de la moitié du budget de la commune. "Comment va-t-on faire pour payer ? On ne va pas absorber les dettes comme ça par magie ou via un emprunt. On ne pourra rien proposer aux habitants vu qu'il n'y aura plus d'argent." Environ 450.000 euros ont également été empruntés. 

La potentielle future maire avoue ne pas encore savoir comment gérer ce dossier, dont elle se sent prisonnière et se pose beaucoup de questions. "Si on arrête tout du jour au lendemain, on va passer pour des méchants parce qu'on arrête l'économie, on empêche de travailler des entreprises, qui représentent des commerces." Il faut également rappeler que la commune risquerait des pénalités en cas d'arrêt du chantier.

Les engins de chantiers sont déjà présents
Les engins de chantiers sont déjà présents © Radio France - Luc Chemla

Un vieux projet à défendre selon l'équipe sortante

De son côté, la liste sortante, via deux élus, se défend de toute faute et assure avoir agi dans les règles et que tout le monde était au courant depuis longtemps du projet. "Comment peut-on défendre l'idée que l'on a précipité le projet alors que les travaux commencent ? On sait très bien qu'un projet comme celui là prend du temps. Je ne comprends pas pourquoi les gens n'ont pas réagi avant ? A partir du moment où vous travaillez sur un projet et qu'au dernier moment des gens se présentent et annoncent qu'ils vont le détruire, vous le défendez c'est normal."

"Comme ils n'ont pas de projet, leur objectif c'est de démonter ce que l'on a commencé à faire" - Un élu de l'équipe sortante à Saint-Léger

L'équipe sortante accuse également ses concurrents de créer des polémiques inutiles. "Est-ce qu'ils auraient été élu s'ils avaient annoncé avant le premier tour l'intention d'interrompre le projet ? Et comme ils n'ont pas de projet, leur objectif c'est de démonter ce que l'on a commencé à faire. Les élus tiennent également à rassurer concernant l'impact économique, ce projet ne mettra pas la commune dans une situation délicate. Il est même vital pour la survie du village selon les adjoints interrogés. "_Si notre école disparaît, le village meurt_. Faire des travaux de rénovation dans l'école actuel reviendrait aussi cher qu'en construire une autre". 

Mauvaise ambiance dans la commune

L'ambiance est donc tendue entre les élus et futurs élus de Saint-léger. Et cela se ressent dans l'atmosphère du village selon  Christelle, une habitante. "Ça ne met pas une ambiance sereine. Dès que l'on dit bonjour à quelqu'un qui n'est pas dans la bonne équipe, tout de suite c'est ah bah tiens ils se parlent. Ils communiquent également à coup de petites publication dans les boites aux lettres. _C'est malsain_."

L'ambiance n'est pas sereine. C'est malsain" - Une habitante

Pour éviter tout problème, Vincent a lui faut un choix simple, rester neutre. "J'ai 75 ans, je suis le troupeau. On ne peut absolument rien dire. On a entendu pas mal de bruit mais on ne peut pas toujours dire oui il a fait mal, non il a fait bien. La livraison de l'école est prévue pour 2021

Actualisation : Elise Pierron n'a finalement pas été élue lors du conseil municipal d'installation début juillet. Le nouveau maire est Mickaël Cohin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess