Faits divers – Justice

Mystère autour de la fermeture d'une salle de Loto à Sète

Par Guillaume Roulland, France Bleu Hérault mercredi 15 novembre 2017 à 7:30

La salle Méditerranée de Sète est fermée depuis cet été, sans que personne ne sache réellement pourquoi
La salle Méditerranée de Sète est fermée depuis cet été, sans que personne ne sache réellement pourquoi © Radio France - Guillaume Roulland

Depuis plusieurs mois, la salle Méditerranée, bien connue des adeptes de Loto, est totalement fermée. Les habitués s'interrogent. Et bon nombre d'entre eux ne savent quoi faire des "bons à rejouer" qu'ils y ont accumulé. Un préjudice qui pourrait atteindre plusieurs milliers d'euros.

Depuis plusieurs mois, la salle Méditerranée, bien connue des adeptes de loto pour en accueillir très régulièrement, est totalement fermée. Des scellés ont même été déposés sur la porte d'entrée, et depuis cet été au moins, les habitués s'interrogent. Car beaucoup de ces particuliers disposent de "bons à rejouer" qu'ils avaient gagnés dans cette même salle, et qui sont devenus totalement inutilisables. Des sommes qui, mises bout à bout, finissent par être importantes et atteindre plusieurs milliers d'euros.

La porte de la salle Méditerranée reste désespérément close, et des scellés y ont même été apposés  - Radio France
La porte de la salle Méditerranée reste désespérément close, et des scellés y ont même été apposés © Radio France - Guillaume Roulland

Annie est une habituée des lieux. Comme beaucoup, elle s'interroge sur le devenir de cette salle, et sur celui de son argent. "Du jour au lendemain, on a trouvé porte close. Pas d'explications. Pas de nouvelles depuis cet été. Moi je me retrouve avec 125 euros de bons à rejouer et ma collègue autant. Une dame qu'on a rencontrée en a pour 155 euros. Sur les réseaux sociaux, beaucoup de personnes se posent les mêmes questions. Je pense qu'on ne va jamais les récupérer".

Le SRPJ de Montpellier confirme être saisi de l'affaire. Il s'agirait d'une fermeture liée à l'organisation de Lotos illégaux. Mais les enquêteurs refusent d'en dire d'avantage pour le moment.

La mairie de Sète semble elle découvrir la situation. Elle précise que cette salle n'est pas municipale. Qu'elle appartient à un propriétaire privé. Sur les registres du commerce, la salle Méditerranée semble régulièrement utilisée par la SARL JEANFA, une société qui affirme être spécialisée dans l'organisation de manifestations et de locations de salles. Mais on en apprend pas d'avantage sur la nature exacte de ces activités, ni sur leur fréquence.

Les associés de la société Jeanfa font savoir pour leur part que "la société n'a jamais volé personne, ni public, ni association. Personne ne s'est jamais plaint depuis l'ouverture de cette salle à qui que ce soit. Les associés estiment avoir travaillé pour les associations en toute transparence et en toute légalité en tant que prestataire de service pour ces événements. Ce sont des associations qui organisent les animations." Les associés confirment qu'ils sont sous le coup d'une fermeture contrainte par la Police Judiciaire, le temps que l'enquête s'effectue.

En attendant d'en savoir plus, les plus accros n'ont donc pas d'autres choix que de trouver d'autres lotos dans le secteur.

Le récit - Guillaume Roulland

La salle Méditerranée de Sète - Radio France
La salle Méditerranée de Sète © Radio France - Guillaume Roulland