Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : la place Stanislas, comme les parcs et jardins, restent ouverts à Nancy

-
Par , , France Bleu Sud Lorraine

Alors que la Meurthe-et-Moselle est toujours placée en "surveillance renforcée", une fermeture de certains lieux publics était en réflexion. Le préfet vient d'annoncer que rien ne fermerait pour le moment, des mesures de restriction place Stanislas, "ça serait incompréhensible" estime Arnaud Cochet.

Place Stanislas, Nancy.
Place Stanislas, Nancy. © Radio France - Thierry colin

À Nancy, "au vu du taux d'incidence actuel", le préfet du département Arnaud Cochet annonce ce vendredi 5 mars qu'aucun lieu public extérieur ne ferme pour le moment. Ses annonces étaient attendues dans la journée après le point du Premier ministre dans la soirée.

Pour le préfet de Meurthe-et-Moselle, Arnaud Cochet, «Il n'est absolument pas question de prendre des mesures d'interdiction de circulation sur la place Stanislas, dans les grandes artères commerçantes ou dans les parcs publics. Nous sommes dans un département où le taux d'incidence est plus faible que le taux national. Nous sommes classés dans les départements à surveillance renforcée, tout simplement parce que nous avons une cinétique un peu défavorable sur le nord du département, qui reste pour l'instant assez forte, mais maîtrisée».

Des mesures sur la place Stanislas, ça serait incompréhensible,

Et le responsable de l’Etat dans le département d’ajouter «Pas question que je puisse imposer des mesures sur la place Stanislas alors qu'il y a un taux d'incidence de 170. Ça serait incompréhensible, donc aujourd'hui, ce n'est pas justifié.» 

Le département toujours en surveillance renforcée

Jean Castex a précisé jeudi soir que les préfets seraient autorisés à fermer les lieux de rassemblement quand il y a un risque sanitaire. Arnaud Cochet considère, pour le moment, que ça n'est pas utile à Nancy. La place Stanislas comme les parcs et jardins de la ville restent donc ouverts aux habitants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess