Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements en vigilance orange
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Nancy : trois gilets jaunes devant la justice après l'acte 27

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Deux hommes et une femme sont jugés en comparution immédiate ce lundi 20 mai à Nancy. Ils ont été interpellés lors de la manifestation des gilets jaunes samedi à Nancy. Cinq personnes au total avaient été placées en garde à vue.

Une femme née en Allemagne est soupçonnée d'avoir incendiée des poubelles.
Une femme née en Allemagne est soupçonnée d'avoir incendiée des poubelles. © Radio France - Mélanie Juvé

Nancy, France

Trois gilets jaunes devant la justice nancéienne ce lundi 20 mai. Deux hommes et une femme jugés en comparution immédiate qui avaient été interpellés et placés en garde à vue à l'issue de l'acte 27 des gilets jaunes à Nancy. 

Dégradations, outrage et jets de projectiles

Un homme de 47 ans est suspecté d'avoir proféré des insultes via un mégaphone à l'encontre des forces de l'ordre devant l'hôtel de police. Une femme de 33 ans née en Allemagne est quant à elle soupçonnée de rébellion et d'avoir commis des dégradations, notamment des feux de poubelle, et un jeune Nancéien de 19 ans devra répondre de ses actes pour des soupçons de jets de projectiles. 

Par ailleurs, un homme de 28 ans est lui convoqué devant le tribunal correctionnel, soupçonné d'avoir transporté un pavé dans sa sacoche. Un Canadien âgé de 63 ans avait été placé en garde à vue pour violences mais la procédure a été transmise au parquet de Nancy pour une lecture approfondie. 

Pour rappel 5 personnes avaient été placées en garde à vue à l'issue de l'acte 27 à Nancy, entre 1 500 et 2 000 personnes avaient manifesté selon nos informations.