Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nantes : 60 kilos d’héroïne saisis après une longue enquête de la brigade des stups

La brigade des stupéfiants de la sûreté départementale de Loire-Atlantique a débuté au mois de janvier une enquête sur un trafic d’héroïne, notamment entre les Pays-Bas et Nantes. Elle a conduit à la saisie de 60 kilos de drogue et plusieurs interpellations.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Richard Villalon

Ils ont enquêté pendant plusieurs mois sur ce réseau de trafic d’héroïne. Depuis janviers 2021, la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale de Loire-Atlantique cherchent à démanteler un réseau de trafiquants de drogue qui opèrent notamment entre les Pays-Bas et Nantes. Ça a conduit à plusieurs interpellations et l'arrestation d'un "go fast".

Un "go fast" interpellé dans la Somme

Après plusieurs mois d'enquête, la brigade des stups travaillent avec le Raid de Lille pour intercepter les "go fast" du réseau. Le lundi de la pentecôte, une voiture est donc interceptée dans la Somme, près d'Amiens, sur l'A29. Dans le véhicule, 20 kilos d'héroïne en paquets compressés sont découverts. Le même jour, le 24 mai, l'antenne du Raid de Rennes interpelle d'autres personnes à Nantes, où 38 kilos de drogue sont saisis.

Ce lundi là, cinq personnes sont interpellées. Le 26 mai, la tête présumée du réseau, repérée à Nantes, est arrêtée dans le Morbihan "au terme d'une traque rocambolesque". Cinq suspects devaient être déférés au parquet de Nantes ce vendredi 28 mai. Les 60 kilos d'héroine saisis représentent environ 2 millions d'euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess