Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nantes : des enfants découvrent des munitions dans la rue

lundi 17 août 2015 à 20:12 Par Pascal Roche, France Bleu Loire Océan

Drôle de surprise pour des enfants qui jouaient dans une rue du quartier de la Bottière à Nantes. Lundi après-midi, ils ont trouvé des munitions datant de la seconde guerre mondiale. D'après les premiers éléments de l'enquête, elles appartiennent à un collectionneur.

Nantes : des enfants découvrent des munitions dans un tas d'encombrants
Nantes : des enfants découvrent des munitions dans un tas d'encombrants © Radio France

Nantes, rue Henri Becquerel, quartier de la Bottière, lundi en début d'après-midi, des gamins s'amusent dans la rue, ils farfouillent dans un tas d'encombrants lorsqu'ils découvrent deux munitions de guerre , des balles de gros calibre. Les enfants ont un excellent réflexe, ils interpellent des policiers qui passent à proximité. Les agents installent aussitôt un périmètre de sécurité et ils ne sont pas au bout de leur surprise car ils mettent la main sur d'autres munitions. Il y a là, entreprosé au milieu des encombrants, un sac de course rempli selon les enfants. Les policiers recensent 27 munitions de différents calibres (type chasse, à grenaille et anti-char inerte).

Les munitions appartenaient à un homme aujourd'hui décédé

Quelques instant plus tard, un homme de 48 ans, un habitant du quartier, se présente spontanément devant les policiers. Il avoue avoir déposé lui-même ces objets qui ne lui appartiennent pas. Le riverain explique qu'il est en train de vider l'appartement de son frère aujourd'hui décédé et qui faisait la collection de munitions.