Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nantes : des plaques de rue en breton posées en dehors du centre historique

mercredi 12 septembre 2018 à 18:49 Par Grégory Jullian, France Bleu Loire Océan

Le nombre de plaques de rue en breton s'intensifie à Nantes. En tout, 127 sont actuellement installées à proximité d'écoles où le Breton est enseigné. La première plaque bilingue avait été posée dans le cœur historique de Nantes en janvier 2017.

- Grégory Jullian

Nantes

Le développement d'une signalétique en breton se poursuit à Nantes. Et cette fois-ci, en dehors du centre historique. En tout, 127 plaques de rue bilingues sont actuellement installées à proximité d'écoles où le Breton est enseigné. C'est le cas notamment près de l'école privée Sainte Madeleine sur l'Ile de Nantes et de l'école Diwan non loin du quartier des Dervallières. 

L'idée, c'est de permettre aux enfants qui apprennent le Breton de voir cette langue sur des plaques de rue quand ils vont à l'école. C'est rendre visible la langue bretonne" reconnait Pierre-Emmanuel Marais, conseiller municipal de la ville de Nantes en charge de la diversité. 

Selon Nantes Métropole, cette initiative s'inscrit dans le cadre du renouvellement de plaques anciennes ou détériorées.

Des plaques en breton en dehors du centre historique

Interrogés ce mercredi dans la rue, les passants étaient partagés en découvrant certaines de ces plaques en breton, mais globalement ils apprécient l'initiative : "ça nous ramène à notre culture bretonne" commentait un homme. "C'est une bonne chose pour la sauvegarde de la langue bretonne" précisait ce père de famille. "Pourquoi ne pas faire cela dans toutes les rues ? Au moins, on apprendrait le breton" plaisantait une jeune femme. 

TEMOIGNAGES

En 2017, 345 plaques de rue en breton avait été posées dans le cœur historique de la ville. La première avait été dévoilée rue du Château (Straed ar C'hastell).