Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Nantes : elle avait sauté par la fenêtre pour échapper à son conjoint, il est mis en examen pour séquestration

-
Par , France Bleu Loire Océan

Un homme de 35 ans a été mis en examen pour violences sur conjoint et séquestration, vendredi 14 février, après que sa compagne a sauté par la fenêtre pour lui échapper. Une information judiciaire est ouverte.

une voiture de police stationnée près de l'immeuble ou s'est déroulé le drame
une voiture de police stationnée près de l'immeuble ou s'est déroulé le drame © Radio France - Christelle Marques

Un homme de 35 ans a été mis en examen à Nantes, vendredi 14 février, pour séquestration, violences sur conjoint et sur mineur, ainsi que menaces. Le 22 août 2019, sa conjointe, avec qui il était depuis 2017, avait sauté par la fenêtre de leur appartement pour lui échapper. A l'époque, la jeune femme de 26 ans avait dénoncé des violences physiques (coups de pieds et de poings) et psychologiques. La victime avait alors porté plainte. En novembre, elle est contactée par son ex, qui la menace et lui demande de retirer sa plainte. Cet homme de 35 ans, dont le casier comporte 27 mentions, menace également son entourage. 

L'appartement fermé à clé quand il n'était pas là

L'homme est alors de nouveau placé en garde à vue jeudi 13 février, avec une autre ancienne conjointe (leur relation date de 2015), qui vivait avec eux au moment des faits. Les enquêteurs se rendent alors compte que l'appartement était fermé à clé quand le conjoint était absent. Les deux femmes ne pouvaient pas sortir seules. En auditionnant sa fille, les enquêteurs finissent également par soupçonner cet homme de l'avoir elle aussi violentée. Le mis en examen nie les faits. Le parquet a demandé son placement en détention provisoire

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu