Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nantes : elle tente de récupérer un traitement anti-cancer à 4.000 euros avec une ordonnance volée

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Une femme de 18 ans est poursuivie pour "recel", "faux et usage de faux" ainsi que "tentative d'escroquerie". Elle a tenté, vendredi 14 février à Nantes, de récupérer un traitement contre le cancer qui vaut 4.000 euros grâce à une ordonnance volée.

Police (illustration)
Police (illustration) © Radio France - radiofrance

Une femme de 18 ans est poursuivie pour "recel", "faux et usage de faux" ainsi que "tentative d'escroquerie". Elle a tenté, vendredi 14 février à Nantes, de récupérer un traitement contre le cancer qui vaut 4.000 euros grâce à une ordonnance volée. Placée en garde à vue lundi, elle a été relâchée mardi 18 février.

Un lot vierge d'ordonnances volées en région parisienne

Quand la jeune femme s'est présentée vendredi dans l'officine du quartier Canclaux, la pharmacie n'a pas été en mesure de lui délivrer le traitement inscrit sur l'ordonnance car il n'était pas en rayons. Le pharmacien lui a alors proposé de passer commande et de récupérer le médicament lundi. Or, quand il a passé la commande, le professionnel s'est rendu compte que l'ordonnance était fausse. Elle provenait d'un lot vierge volé en région parisienne. La prescription a donc été ajoutée par la suite, de manière totalement illégale. Les forces de l'ordre ont été prévenues. 

Ce sont donc les enquêteurs de la brigade financière qui attendaient la jeune femme, lundi, dans la pharmacie. Inconnue des services de police, cette femme a expliqué en garde à vue qu'elle est asthmatique et qu'on lui a proposé un nouveau traitement. Les personnes qui l'ont contactée lui auraient directement fourni les ordonnances. La suspecte a donc assuré qu'elle ne savait pas qu'il s'agissait d'un traitement contre le cancer. Ces médicaments sont une cible privilégiée des trafiquants ces derniers temps, qui les revendent à prix d'or. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu