Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nantes : encore un papa en colère sur la grue jaune

lundi 8 janvier 2018 à 18:46 Par Pascale Boucherie, France Bleu Armorique, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Un homme de 38 ans originaire de Lécousse (35) est perché sur la grue jaune de Nantes depuis ce lundi matin. A l'image de Serge Charney en 2013 ou encore d'Eric Galerne en 2016 il agit ainsi pour contester une décision de justice qui l'éloigne de ses enfants âgés de 9 et 12 ans.

La grue jaune est un des symboles de Nantes.
La grue jaune est un des symboles de Nantes. © Maxppp -

Nantes, France

D'après les policiers nantais, l'homme âgé de 38 ans est amputé d'une jambe. Il a escaladé à main nue la grue Titan jaune de l'Ile de Nantes  au milieu de la nuit aux alentours de 2 heures du matin après avoir été déposé au pied de l'ouvrage par sa sœur. Toujours d'après le commissariat de Nantes il serait monté "sans réserve alimentaire".

Aucun dispositif particulier n'est prévu hormis des "patrouilles régulières de policiers" pour s'assurer du maintien de l'ordre.

L'homme réside à Lécousse en Ile-et-Vilaine. Il conteste la décision du juge des affaires familiales de Rennes qui lui a retiré la garde de ses deux enfants âgés de 9 et 12 ans.

Ce père en colère avait déjà mené une action similaire à Rennes. En vain.

Escalader la grue jaune de Nantes est devenu un mode d'expression très prisé depuis que Serge Charney y a passé quatre jours en février 2013.  Un Lorientais de 51 ans avait renouvelé l'expérience en juin 2016. La grue Titan culmine à 43 mètres de haut, construite en 1954 elle fait partie du patrimoine industriel de la Ville.