Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nantes : il agressait sexuellement des collégiennes en pleine rue

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Au total, une dizaine de victimes sont recensées : un homme de 22 ans a été arrêté mardi 23 février, il a reconnu avoir agressé une dizaine de femmes en pleine rue, dont des collégiennes mineures.

Le pont de Pornic, à Nantes, où le suspect a agressé des victimes.
Le pont de Pornic, à Nantes, où le suspect a agressé des victimes. © Radio France - Marion Fersing

Un homme de 22 ans a été arrêté chez lui mardi 23 février à Nantes, il est soupçonné d'avoir agressé sexuellement une dizaine de femmes et d'adolescentes en pleine rue. Au total, neuf plaintes ont été déposées par les victimes depuis septembre 2020. Toutes racontent le même mode opératoire : l'homme leur a touché les fesses et les seins par dessus leurs vêtements. En pleine nuit ou tôt le matin. Les faits se sont tous déroulés dans la même zone sur l'île de Nantes, entre l'arrêt Vincent-Gâche et le Pont de Pornic. 

Des mineures parmi les victimes

Parmi les victimes : trois mineures, des collégiennes de 13 et 14 ans, ainsi que six autres femmes majeures, dont des étudiants. Grâce à leurs témoignages les enquêteurs ont pu identifier le suspect : un Colombien de 22 ans qu'ils ont arrêté chez lui. En garde à vue, il a reconnu les faits et même avoué deux autres agressions sexuelles qui n'ont pas donné lieu à des plaintes.

Le suspect est placé sous contrôle judiciaire et sera présenté à la justice en juin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess