Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nantes : il cambriole les pompes-funèbres pour mettre une plaque sur la tombe de son oncle

mardi 29 août 2017 à 19:28 Par Pascal Roche, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Un homme a été interpellé dans la nuit de lundi à mardi à Saint-Herblain à côté de Nantes. Il venait de s'introduire dans un magasin d'articles funéraires. Il voulait voler une plaque pour son oncle décédé.

Il voulait voler une plaque pour son oncle décédé mais les policiers ne le croient pas - illustration
Il voulait voler une plaque pour son oncle décédé mais les policiers ne le croient pas - illustration © Maxppp -

Saint-Herblain, France

Un homme de 31 ans a été interpellé dans la nuit de lundi à mardi dans la zone commerciale de la route de Vannes à Saint-Herblain, il prenait la fuite en courant quand il a été rattrapé par les policiers au niveau de la station service Total. La Bac (brigade anti-criminalité) avait été alertée un peu plus tôt, un témoin avait appelé le 17 pour dire qu'il avait entendu un bruit de verre brisé dans le secteur du magasin Roc-Eclerc.

Des policiers pas convaincus par les arguments du voleur

Une fois sur place, les policiers remarquent que les vitres d'une porte-fenêtre du magasin sont brisées et ils entendent du bruit à l'intérieur. Surpris par la présence de la Bac, l'homme prend la fuite par la fenêtre. Lorsqu'il est interpellé, il porte des gants et il est en possession d'un sac à dos avec les outils nécessaires pour pouvoir forcer portes et serrures.

En garde à vue, le trentenaire déclare avoir perdu son oncle il y a un mois et demi, il voulait lui offrir une plaque funéraire mais il n'avait pas les moyens de la payer. Les policiers ont du mal à le croire et ont plutôt l'impression d'avoir un récidiviste en face d'eux. L'ADN du suspect correspond en effet à celui retrouvé sur des cambriolages commis dans des cabinets médicaux d'Orvault en juin dernier.