Faits divers – Justice

Nantes : il dit "faire les poubelles pour se nourrir" mais passe au tribunal

Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan lundi 3 octobre 2016 à 5:00

L'homme de 28 ans qui comparaît devant le tribunal correctionnel de Nantes explique faire les poubelles pour se nourrir.
L'homme de 28 ans qui comparaît devant le tribunal correctionnel de Nantes explique faire les poubelles pour se nourrir. © Maxppp -

Un homme de 28 ans est jugé ce lundi après-midi par le tribunal correctionnel de Nantes. En mars dernier il a été interpellé en flagrant délit de vol de nourriture périmée sur une aire de stockage d'un Super U à Carquefou près de Nantes.

De la viande, des légumes, du pain, autant de denrées périmées et invendables qui avaient été mises à la benne. Quand les gendarmes ont interpellé cet homme de 28 ans au milieu de la nuit ce dimanche de mars 2016, il venait de se servir dans les poubelles et était en possession de plusieurs sacs. La scène venait d'être filmée par la caméra de surveillance installée une semaine plutôt par le gérant.

L'homme est un "glaneur". Il fait les poubelles pour se nourrir.

La ligne de défense de cet homme est simple explique son avocat : c'est ce que l'on appelle un "glaneur", il fait les poubelles pour se nourrir, lui et d'autres personnes. C'est une habitude, mais c'est la première fois qu'il se retrouve devant la justice. L'avocat va demander la relaxe. Son argument : il y a une jurisprudence, depuis une décision de la cour de cassation de décembre dernier, "s'approprier de la nourriture volée, ce n'est pas du vol, c'est aussi légal que d'aller ramasser des pommes de terre dans les champs après récolte."

Ce soir là, le "glaneur" escalade un mur avec trois ou quatre autres personnes qui elles, ne se sont pas faites prendre. Seul à être interpellé, il refuse de donner son identité et s'oppose au prélèvement ADN ainsi qu'à la prise d'empreintes. Et c'est aussi pour cela que la justice le poursuit aujourd'hui.