Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Nantes : il est reconnu coupable d'agression sexuelle sur trois résidentes d'une maison de retraite

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Un homme a été jugé ce mercredi 27 novembre devant la sixième chambre du tribunal correctionnel de Nantes et condamné à un an de prison ferme pour avoir agressé sexuellement trois personnes âgées dans un Ephad. Le tribunal a retenu une "importante altération du discernement".

 La procureure avait requit trois en d'emprisonnement pour cet homme qui avait 23 ans au moment des faits.
La procureure avait requit trois en d'emprisonnement pour cet homme qui avait 23 ans au moment des faits. © Maxppp - Bertrand BECHARD

Nantes, France

La procureure avait requis trois ans ferme, ce mercredi, lors du procès de cet Herblinois de 25 ans, il est finalement condamné à un an ferme - plus deux avec sursis s'il ne respecte pas son suivi psychiatrique de 5 ans.

Des victimes de 84, 93 et 94 ans

Les faits se sont déroulés le 2 février 2018, dans une maison de retraite nantaise. Le jeune homme, sous l'emprise de l'alcool, entre en pleine nuit dans l'Ephad en forçant une porte et visite plusieurs chambres. Trois résidentes sont agressées sexuellement.

Il avait prétexté faire partie du personnel, pour emmener une patiente aux toilettes, avant de lui faire subir des attouchements sexuels. Une autre résidente a connu le même sort, "J'ai pensé que c'était un cauchemar", a-t-elle témoigné. Une troisième dame avait été retrouvée avec la chemise de nuit relevée.

Atteint de schizophrénie 

La juge a longuement retracé le parcours judiciaire du prévenu, condamné depuis l'âge de ses 15 ans - période où ses parents se sont séparés - à 18 reprises pour des faits de violences, vols, conduite sans permis, détention et usage de stupéfiants.

Elle révèle, via les rapports des experts, qu'il est atteint de schizophrénie. Incarcéré depuis son interpellation, sa détention est très difficile : à la maison d'arrêt de Nantes, il a déclenché un incendie volontaire et s'est auto-mutilé. Dans sa plaidoirie, son avocate a souligné que le laisser en détention a "très peu de sens" et parle même de "cruauté".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu