Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Nantes : Il fait incendier sa voiture par un complice pour toucher l'assurance

vendredi 15 mars 2019 à 20:44 Par Martial Cure, France Bleu Loire Océan

Deux hommes de 48 et 28 ans seront jugés en mai prochain à Nantes pour tentative d'escroquerie à l'assurance. Le quadragénaire avait demandé à son complice d'incendier sa voiture en espérant toucher l'indemnisation.

Incendie de voiture - photo d'illustration
Incendie de voiture - photo d'illustration © Maxppp -

Nantes, France

Un homme de 48 ans, gérant de boulangeries-pâtisseries et son associé de 28 ans seront jugés dans deux mois pour tentative d'escroquerie à l'assurance. Le 9 mars dernier, vers 22 h, la voiture du quadragénaire, une Audi Q5, était détruite par un incendie quartier des Dervallières à Nantes. Le propriétaire déposait plainte. Il avait très bien assuré son véhicule et pouvait espérer récupérer 20.000 euros d'indemnisation. Malheureusement pour lui, les enquêteurs sont parvenus à démontrer qu'il était à l'origine de l'incendie.

Confondus grâce aux indices

A partir d'un bidon contenant un reste d'essence retrouvé sur les lieux du sinistre, de témoignages de riverains mais aussi d'expertises techniques sur la voiture, les policiers de la CLIVA (Cellule de Lutte contre les Incendies de Véhicules Automobiles) sont remontés jusqu'au propriétaire. Ce dernier a d'abord nié toute implication, avant de reconnaître qu'il avait eu un accident la veille de l'incendie, et qu'il avait laissé les clés de la voiture à son associé. Placé à son tour en garde à vue, le jeune associé a fini par avouer qu'il avait volontairement mis le feu à l'Audi à la demande du propriétaire, en essayant de faire passer le sinistre pour du vandalisme. 

Les deux hommes comparaîtront le 14 mai prochain devant le tribunal correctionnel de Nantes.