Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nantes : ils réclament justice pour Abdelghani, mort suite à une fusillade

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Vêtues d'un tee-shirt blanc à l'effigie de l'adolescent, près de 500 personnes ont marché ce samedi 16 janvier jusqu'au palais de justice de Nantes pour rendre hommage à Abdelghani, un adolescent de 15 ans, décédé mercredi suite à une fusillade dans le quartier des Dervallières.

La famille de l'adolescent était en tête de la marche
La famille de l'adolescent était en tête de la marche © Radio France - Anne Patinec

La famille d'Abdelghani, des amis, des proches, des voisins du quartier des Dervallières, d'autres qui ne le connaissaient pas. Ils étaient près de 500 à défiler de la place du Commerce de Nantes jusqu'au palais de justice sous la pluie. Aux cris de "Justice pour Ranau" comme beaucoup appelaient l'adolescent, ou de "un innocent assassiné", ils ont marché dans le calme et les larmes.  Devant le palais de justice, plusieurs de ses amis ont lu quelques mots, disant leur incompréhension et leur sentiment d'injustice. Puis, des ballons blancs se sont envolés dans le ciel nantais. 

Nouveaux coups de feu aux Dervallières

Alors que la marche commençait, de nouveaux coups de feu ont été entendus dans le quartier vers 14 heures. Deux jeunes ont tiré sur un autre qui sortait de l'immeuble du 12 rue Edmond Berteux, à l'endroit où Abdelghani a été touché. Il n'y a pas de blessé. La Police Judiciaire est saisie de l'enquête. 

Il faut que les gens parlent

Agé de 15 ans, Abdelghani est décédé mercredi suite à une fusillade qui s'est déroulée le lundi 11 janvier dans le quartier des Dervallières. Selon plusieurs proches de l'adolescent "il était au mauvais endroit au mauvais moment. C'était un jeune sans problème, aîné d'une famille de trois enfants". Les circonstances de la fusillade restent floues en raison de l'absence de témoins. "Les gens ont peur de parler mais il faut faire quelque chose car là c'est trop", explique une tante de la victime. Plusieurs habitants des Dervallières ou d'autres quartiers sensibles disent ne pas se sentir en sécurité et avoir peur pour leurs enfants. Certains réclament une police de proximité. Tous espèrent que la justice sera rendue après la mort de l'adolescent. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess