Infos

Nantes : inquiétude des parents d'élèves après la tentative de suicide d'un collégien

Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan et France Bleu vendredi 16 septembre 2016 à 5:30

La journée nationale de lutte contre le harcèlement à l'école aura lieu le 3 novembre 2016.
La journée nationale de lutte contre le harcèlement à l'école aura lieu le 3 novembre 2016. © Maxppp - Salinier Quentin

Cinq jours après la tentative de suicide d'un collégien nantais harcelé, les parents de l'établissement qu'il fréquentait sont inquiets. Ce jeudi après-midi, ils se sont confiés au micro de France Bleu Loire Océan. Ils expliquent que la solution ne peut passer que par le dialogue.

La vie suit son cours dans ce petit collège nantais, certains élèves n'ont pas encore eu vent de la tentative de suicide de l'un de leurs camarades scolarisé en classe de 3ème Segpa. L'adolescent, âgé de quinze ans, était toujours ce jeudi matin plongé dans le coma, et se trouvait dans un état stable. En revanche, les parents qui attendent la sortie des cours dans leurs véhicules, sur le parking de l'établissement, ont eu connaissance du drame via la presse et font part de leurs inquiétudes.

Ils viennent à l'école et on ne les sent pas en sécurité. C'est terrifiant, mon enfant fils n'a que 13 ans. Natacha, mère d'un élève de 5ème.

Natacha, mère d'un élève de 5°.

Pour les parents rencontrés, la solution passe par le dialogue. "J'ouvre la communication avec mon fils pour faire remonter les informations. Je lui énumère les sujets qui peuvent être du harcèlement : ça commence par le verbal, puis une bousculade, et ça finit par voler."

Cette autre mère de famille raconte que sa petite fille a connu, elle aussi, une situation de harcèlement à l'école alors qu'elle était en CM2. Son enfant était traitée de cochon, persécutée. Elle disait vouloir se suicider, ne plus aller à l'école. Amanda est allée voir l'enseignant, ils ont déplacé les enfants dans la classe, décalé leurs sorties de l'école. "Il faut plus dialoguer, que les langues se délient, qu'on explique aux enfants ce qu'il faut faire, ce qu'il ne fait pas faire."

La fille d'Amanda a été harcelée quand elle avait 10 ans, en CM2; la petite parlait de suicide et ne voulait plus aller à l'école.

Parmi les élèves qui sortent du collège, Victor. Spontanément il avoue avoir harcelé par le passé, et fait amende honorable.

Victor, ancien élève harceleur.

La journée nationale de lutte contre le harcèlement à l'école aura lieu le 3 novembre 2016.

Partager sur :