Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

INTERVIEW - Nantes: "Il a tué quelqu'un, il a menti, il va être poursuivi, tout s'effondre pour lui" dit l'avocat du CRS

vendredi 6 juillet 2018 à 15:07 Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan, France Bleu Périgord et France Bleu

Rebondissement dans l'affaire Aboubacar Fofana. Le CRS qui a tiré sur le jeune homme de 22 ans mardi soir à Nantes et qui l'a tué vient de reconnaître qu'il l'avait fait par "accident" et non "par légitime défense". Son avocat Laurent-Franck Liénard va se battre pour qu'il ne soit pas écroué.

Maître Laurent-Franck Liénard défend le CRS qui a tiré sur Aboubakar Fofana (photo d'illustration).
Maître Laurent-Franck Liénard défend le CRS qui a tiré sur Aboubakar Fofana (photo d'illustration). © Maxppp -

Nantes, France

Rebondissement dans l'affaire Aboubacar Fofana. Le CRS qui a  tiré sur le jeune homme de 22 ans mardi soir à Nantes  et qui l'a tué a reconnu - au cours de sa garde à vue qui est toujours en cours - qu'il l'avait fait par "accident" et non "par légitime défense".  Ce policier originaire de Bergerac (24) est défendu par Laurent-Franck Liénard, avocat spécialiste engagé dans la défense des membres de forces de l'ordre.

Il a tué quelqu'un, il a menti, il va être poursuivi, il n'est pas joyeux.  C'est le monde qui s'effondre, c'est sa carrière qui s'écroule. Tout s'effondre" - Laurent-Franck Liénard

Il a déclaré que le tir était de nature accidentel. Pas de légitime défense au moment du tir puisque le tir est involontaire."

Au moins cinq ans d'enquête

Il va être déféré, il va être mis en examen puis il va suivre une procédure judiciaire qui va durer cinq ans. C'est la durée habituelle pour un dossier comme ça."

J'espère qu'il ne sera pas écroué, on va se battre pour qu'il ne le soit pas."

La mort d'Aboubacar Fofana a entraîné trois nuits d'émeutes à Nantes. La marche blanche organisée par la famille hier soir a rassemblé près de 1.200 personnes.