Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nantes : l'agresseur présumé d'un policier au tribunal ce mardi

-
Par , France Bleu Loire Océan

Deux jours après l'agression d'un jeune policier à Nantes, l'auteur présumé sera jugé en comparution immédiate ce mardi.

Un adjoint de sécurité de 27 ans blessé à coups de couteau
Un adjoint de sécurité de 27 ans blessé à coups de couteau © Radio France - Maxime Glorieux

L'agresseur présumé d'un policier à Nantes va se retrouver au tribunal ce mardi pour être jugé en comparution immédiate. L'adjoint de sécurité agé de 27 ans avait reçu un coup de couteau à la cuisse. L'agression avait eu lieu au cours d'une interpellation dans le quartier des Bourdonnières. Le secrétaire départemental de l'UNSA Police l'a eu au téléphone lundi soir. "Il va un peu mieux physiquement mais c'est surtout psychologiquement que c'est très compliqué pour lui. Il se rend compte après coup qu'il est passé à coté de quelque chose de beaucoup plus grave" explique Laurent Le Tallec.

L'UNSA Police réclame des renforts

Le secrétaire départemental de l'UNSA Police dit assister "depuis quelques années à une montée crescendo de la violence". Nantes a reçu l'an dernier le renfort d'une cinquantaine de fonctionnaires de police mais selon Laurent Le Tallec "il y a eu quasiment autant de départs que d'arrivées". 

Le numéro un du syndicat UNSA Police en Loire-Atlantique fait ce constat :"Les promesses, on les entend depuis longtemps. Pour rappel le 5 juillet 2018 après des violences urbaines dans le quartier du Breil, le Premier ministre de l'époque, Edouard Philippe, était venu à Nantes et avait annoncé des renforts pour les semaines, les mois, les années à venir. On est en 2021 et on les attend toujours".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess