Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Nantes : l'aide à domicile pille le compte en banque du vieil homme

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu
Saint-Herblain, France

Une assistante de vie a dépouillé pendant plusieurs mois l'octogénaire dont elle s'occupait dans l'agglomération de Nantes. Il lui avait confié ses moyens de paiement. Elle s'en est servi pour des achats personnels à hauteur de 60 000 euros.

L'aide à domicile a utilisé 83 chèques du retraité
L'aide à domicile a utilisé 83 chèques du retraité © Maxppp -

Un vieil homme de 89 ans, domicilié à Saint-Herblain dans la banlieue de Nantes, a été floué par son aide à domicile qui lui a dérobé 60 000 euros en huit mois. Entre mai 2015 et janvier 2016, cette femme âgée de 31 ans a effectué 420 achats à l'aide de la carte bancaire et du chéquier de l'octogénaire ! Elle signait de sa main les chèques, les autres étaient signés par le papi qui lui faisait sans doute trop confiance. C'est l'assistante sociale du vieil homme qui a découvert le pot-aux-roses. Elle a constaté que le compte en banque du monsieur avait fondu comme neige au soleil et qu'il était passé de 94 000 à 34 000 en l'espace de 8 mois.

Des achats dans des magasins de prêt-à-porter pour...enfants

En regardant le détail des opérations bancaires, l'assistante sociale a remarqué que les achats ne correspondaient pas aux habitudes de consommation du retraité. Il y avait par exemple des vêtements achetés dans des magasins Petit Bateau et Okaïdi, deux enseignes spécialisées dans l'habillement des bébés et des jeunes enfants. Le relevé bancaire fait aussi état de dépenses chez Décathlon et dans des bijouteries. Intriguée, l'assistante sociale de la ville de Saint-Herblain soupçonne immédiatement l'aide à domicile et elle porte plainte. Après plusieurs mois d'enquête, la brigade des affaires financières du commissariat de Nantes interpelle le mercredi 23 mars la travailleuse sociale, son compagnon et sa soeur. Au cours de leur perquisition chez l'assistante de vie, les policiers découvrent des biens d'équipement achetés avec la carte bancaire de la victime, un canapé, un aspirateur et un four à micro-ondes notamment.

La soeur, complice, est prise de remords

Devant les policiers, la jeune femme reconnait les faits, elle avoue avoir utilisé les moyens de paiement qui étaient normalement réservés aux courses du quotidien. Elle raconte aussi avoir déposé un chèque de 7000 euros sur le compte bancaire de sa soeur sans l'avertir. Quand cette dernière s'en rend compte et découvre d'où vient l'argent, elle retire l'intégralité de la somme et la redonne à sa soeur à qui elle demande d'arrêter. L'homme interpellé a pour sa part déclaré n'être au courant de rien. Comme les deux femmes, il est convoqué devant le tribunal correctionnel. Le trio est poursuivi pour abus de faiblesse et vols sur personne vulnérable.

Le plus triste dans cette histoire c'est que le vieil homme ne saura jamais qu'il a été abusé par celle à qui il avait accordé sa confiance, il est mort au début du mois de mars.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu