Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Nantes : l'automobiliste qui réclamait des faveurs sexuelles à ses auto-stoppeuses est incarcéré

jeudi 14 mars 2019 à 6:06 Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan et France Bleu

L'automobiliste nantais qui réclamait des faveurs sexuelles à ses auto-stoppeuses a été incarcéré mercredi. Interpellé fin août, il a avait été relâché dans l'attente de son expertise psychiatrique.

Auto stop (photo d'illustration).
Auto stop (photo d'illustration). © Maxppp -

Nantes, France

L'automobiliste nantais qui réclamait des faveurs sexuelles à ses auto-stoppeuses a été incarcéré hier. Interpellé fin août par les gendarmes il avait été relâché dans l'attente de son expertise psychiatrique. 

Auto-stop et chantage sexuel

Les faits remontent à l'été dernier en plein coeur de l'été,  les 3 et 6 août. L'automobiliste, plombier intérimaire, marié et père de famille de 31 ans, attend les auto-stoppeuses à Nantes, au Cardo. Une fois c'est à midi, une autre à treize heures. Il les fait monter dans sa Fiat stilo puis après plusieurs dizaines de kilomètres il réclame une faveur sexuelle sans quoi il menace de lâcher les jeunes femmes sur le bord de la route. 

Ebats filmés

L'une des victimes, 22 ans accepte, le conducteur filme même leurs ébats, mais elle se retrouve quand même éjectée de la voiture... en bordure de la 4 voies entre Nantes et Rennes. La deuxième victime, 24 ans, refuse, et se voit contrainte de descendre sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute entre Nantes et Paris. L'automobiliste incarcéré hier nie les faits. Il affirme que les jeunes femmes étaient consentantes Il est mis en examen pour viol, chantage sexuel et atteinte à l'intimité de la vie privée.