Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nantes : la famille de Steve Maia Caniço appelle au calme

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

A Nantes, alors qu'une marche blanche est annoncée dimanche, date anniversaire de la mort de Steve Maia Caniço lors de la fête de la musique, la famille appelle à des rassemblements dans le calme.

La marche blanche finira dimanche sur le quai Wilson sur l'Ile de Nantes.
La marche blanche finira dimanche sur le quai Wilson sur l'Ile de Nantes. © Maxppp - Franck Dubray

Alors que que les amis de Steve Maia Caniço organisent une marche blanche, dimanche à Nantes, les parents et la famille appellent à des rassemblements qui soient "paisibles, dans le recueillement et dans un calme qui ressemble au caractère de leur fils" déclare l'avocate de la famille, Maître Cécile de Oliveira. "Les parents sont des personnes d'une grande dignité et d'une grande modération " explique Maître Cécile de Oliveira. Elle décrit leur état d'esprit : "Ce 21 juin, qui est le début de l'été et la fête de la musique, est pour eux l'anniversaire de la mort de leur fils et évidemment c'est une sorte de compte à rebours du malheur qui démarre avec cet anniversaire terrible"

Trois informations judiciaires en cours

Steve Maia Caniço est mort pendant la Fête de la musique 2019 à Nantes après une opération policière controversée. Concernant l’enquête ouverte sur les conditions de sa mort, le parquet de Rennes a saisi un juge d'instruction de trois informations judiciaires. 

Une première instruction porte sur l'homicide involontaire de la mort de Steve. 

Une deuxième, sur les personnes qui se plaignent d'avoir été victimes de violences de la part des policiers, lorsqu'elles ont été dispersées avec des grenades lacrymogènes. 

La troisième information judiciaire elle, a été ouverte par les policiers qui se plaignent d'avoir reçu des projectiles lancé par la foule, de manière violente. Un seul et même cabinet d'instruction qui a été saisi par le parquet de Rennes pour ces trois dossiers.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess