Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nantes : la piste criminelle privilégiée après la mort d'une adolescente

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Au lendemain de la mort d'une adolescente de 15 ans, à Nantes, quartier Saint-Mihiel, l'enquête s'oriente vers la piste criminelle. Selon le procureur adjoint de Nantes, "le décès de la jeune fille est d'origine criminelle, l'incendie constaté n'en est pas la cause".

Le n°3 de la rue Adolphe Moitié à Nantes
Le n°3 de la rue Adolphe Moitié à Nantes © Radio France - Bertrand Pidance

Olivier Bonhomme, procureur adjoint de Nantes, parle ce vendredi matin d'une piste criminelle au lendemain de la mort d'une adolescente qui allait avoir 16 ans. "_Le décès de la jeune fille est d'origine criminelle_, l'incendie constaté n'en est pas la cause", a précisé M. Bonhomme. "Les pompiers ont découvert le corps en intervenant sur les lieux d'un appartement de la fenêtre duquel sortait de la fumée". 

Selon le procureur adjoint de Nantes, la jeune fille était partie de chez elle, à 200 mètres de là, pour aller chercher un colis. Sa mère ne la voyant pas revenir s'est inquiétée. Une heure plus tard, le corps de l'adolescente était retrouvé dans un appartement délabré de la rue Adolphe Moitié.

Deux départs de feu

Le corps de la jeune fille a été découvert vers ce jeudi 18h dans un petit immeuble à l’arrière d'une cour, au numéro 3 de la rue Adolphe Moitié, tout près du marché Talensac. Les pompiers ont été alertés après un signalement du fumée sortant d'une fenêtre du 2e étage. Le procureur adjoint de Nantes a précisé qu'il y avait eu deux départs de feu. D'après un voisin, le corps était défiguré. Ce vendredi matin, la police judiciaire enquêtait dans le quartier. "Ils m'ont notamment demandé si j'avais de l'eau de Javel chez moi", raconte un voisin. Apparemment de l'eau de Javel a été utilisé sur la scène du drame. 

La police judiciaire de Nantes, interroge les voisins
La police judiciaire de Nantes, interroge les voisins © Radio France - Bertrand Pidance

Des voisins parlent de squat

Un voisin parle d'un immeuble sans histoire. Un autre évoque un squat. Un troisième parle également d'un squat délabré. D'après lui, seulement deux appartements sont occupés, les trois ou quatre autres ont les portes défoncées. Il y a même un panneau "Chantier" interdisant l'accès. Un voisin parle de va et vient le week-end dernier notamment d'un homme qui a dissimulé son visage. Cette rue Adolphe Moitié avait subi plusieurs vols et cambriolages ces derniers jours.

Le parquet de Nantes a ouvert une enquête pour homicide volontaire. Une autopsie est en cours. Selon le procureur adjoint de Nantes Olivier Bonhomme, le corps de la victime ne porte pas de trace de coups.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess