Faits divers – Justice

Nantes : les habitants du quartier Malakoff sont excédés

Par Aurore Jarnoux, France Bleu Loire Océan samedi 24 octobre 2015 à 20:42

Les habitants du quartier Malakoff rassemblés place Rosa Parks
Les habitants du quartier Malakoff rassemblés place Rosa Parks © Radio France

Stop aux violences dans notre quartier ! C'est le message délivré ce samedi après-midi par les habitants du quartier Malakoff à Nantes. Ils étaient une cinquantaine rassemblés place Rosa Parks. Cette semaine, deux fusillades ont éclaté près de chez eux. Les habitants ont voulu exprimer leur colère.

Place Rosa Parks ce samedi après-midi, les visages sont fermés mais les langues se délient. Micheline vit depuis 23 ans à Malakoff mais aujourd'hui, elle est à bout : " En ce moment, j'ai l'impression que Malakoff, c'est Chicago. Si je pouvais, je partirais ".

Comme Micheline, une cinquantaine de riverains ont répondu à l'appel des associations du quartier.  Un rassemblement avec pour mot d'ordre : stop aux violences à Malakoff. Des élus de la mairie de Nantes sont également venus apporter leur soutien. Depuis le début de la semaine, deux fusillades ont éclaté dans les rues du quartier.

Un homme a même reçu une balle dans le dos jeudi dernier. Il est toujours hospitalisé mais ses jours ne sont pas en danger. Un autre homme, âgé de 24 ans et originaire d'Orvault, a été mis en examen ce samedi. Il est poursuivi pour complicité de tentative de meurtre.

Emmanuelle adore son quartier, elle y vit depuis plus de 15 ans. Mais ces coups de feu en pleine nuit la mettent en colère. " On a envie de vivre en paix. J'ai une fille et je n'ai pas envie qu'elle se prenne une balle, raconte la jeune femme. " _Ça_ fait des années que ça dure et j'ai l'impression que rien ne change.

" Les autorités doivent faire quelque chose " Emmanuelle, habitante de Malakoff

La police a renforcé ses patrouilles dans le quartier depuis 2 semaines. Mais selon Abdel, ça ne change rien. " Les policiers ne sont jamais là quand on a besoin d'eux, déplore cet habitant de Malakoff. On a peur mais à part la peur, il n'y a pas de solution. Si l'Etat n'arrive pas à changer les choses, nous n'y arriverons pas non plus".

Nous sommes confrontés à une omerta 

Jean-Christophe Bertrand, le directeur départemental de la sécurité publique en Loire-Atlantique, est venu à la rencontre des habitants. Il leur a demandé de coopérer davantage avec la police. " _La police peut déployer tous ses efforts, elle n'arrivera pas seule à résoudre tous les problèmes du quartier. Il nous faut l'aide des riverains, _explique le policier. Quand on mène des enquêtes judiciaires, nous sommes confrontés à une omerta. Les gens n'ont rien vu, rien entendu.

" Il nous faut l'aide des habitants " Le chef de la police nantaise

La mairie de Nantes a décidé d'organiser une réunion d'urgence lundi avec les habitants de Malakoff. La rencontre se tiendra de 14h à 16h à la maison de quartier des Haubans. Les associations demandent de leur côté une réunion avec le préfet.