Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nantes : les marches des fiertés à nouveau vandalisées

lundi 10 septembre 2018 à 16:00 Par Grégory Jullian, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Les marches des fiertés ont à nouveau été souillées ce week-end. Il s'agit de cet escalier peint aux couleurs du drapeau LGBT situé rue Beaurepaire à Nantes. La ville de Nantes va porter plainte.

- Grégory Jullian

Nantes

Repeintes samedi dernier, les marches des fiertés à Nantes ont été souillées quelques heures plus tard. Du goudron a été déversé dessus dans la nuit de dimanche à lundi. L'escalier a donc été fermé. C'est la troisième fois qu'il est vandalisé depuis juin dernier.

C'est la preuve qu'il y a une hausse des agressions, des violences et des insultes homophobes", précise Noé Parpet président du centre LGBT de Nantes

La ville de Nantes va porter plainte

Ce lundi matin, les Nantais ont découvert l'étendue des dégâts. Certains ont laissé éclater leur colère. "C'est choquant de s'attaquer à une communauté" affirme Nicolas. "C'est dégueulasse. Je considère l'homophobie comme une sorte de racisme" s'insurge Clarisse. "La bêtise n'a pas de limites" s'indigne Serge. 

Témoignages

Plusieurs élus ont également tenu à réagir. C'est le cas notamment de Valérie Oppelt, députée LREM de la deuxième circonscription de Loire-Atlantique. "Je condamne cette haine, la violence ne permettra jamais de rassembler les humains. Arrêtons d'opposer les uns aux autres. Quel avenir souhaitons-nous pour nos enfants ?" a t-elle écrit sur Twitter.  

Le président du centre LGBT de Nantes, Noé Parpet, souhaite que les marches soient repeintes au plus vite. Impliquée dans la lutte contre l'homophobie, Katell Favennec, conseillère municipale à la ville de Nantes, préconise elle une meilleure surveillance du site avec notamment des caméras de vidéo surveillance.