Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Nantes : les marches des fiertés encore une fois dégradées

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Pour la troisième fois de l'année, les marches des fiertés ont été vandalisées dans la nuit du 9 au 10 décembre à Nantes. Elles avaient été remises en couleurs le 1er décembre 2019.

À Nantes, les marches des fiertés ont été dégradées pour la troisième fois de l'année 2019.
À Nantes, les marches des fiertés ont été dégradées pour la troisième fois de l'année 2019. © Radio France - François Ventéjou

Nantes, France

Seulement neuf jours après leur rénovation, les marches des fiertés ont été vandalisées dans la nuit du 9 au 10 décembre. La peinture a été décapée sur toute la partie haute des marches. Cette année, elles avaient déjà été dégradées les 12 août et 14 juin. 

La peinture des marches des fiertés a été décapée. - Radio France
La peinture des marches des fiertés a été décapée. © Radio France - François Ventéjou.

De nombreux débris de peinture étaient visibles ce mardi matin en bas des marches. Cette oeuvre, symbole des combats lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) a été peinte pour la première fois en juin 2018 à l'occasion de la marche des fiertés. Elle a été dégradée à plusieurs reprises depuis cette date.

Des débris de peinture étaient présents sur le sol ce mardi 10 décembre au matin. - Radio France
Des débris de peinture étaient présents sur le sol ce mardi 10 décembre au matin. © Radio France - François Ventéjou.

La maire de Nantes, Johanna Rolland, a immédiatement réagi ce mardi matin à travers un tweet : "C'est inacceptable." Elle assure que la ville de Nantes les remettra en couleurs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu