Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Nantes : les trois jeunes impliqués dans la violente agression place Graslin seront jugés le 20 avril

-
Par , France Bleu Loire Océan

Les deux jeunes qui ont agressé un cycliste, place Graslin à Nantes dimanche dernier, et le troisième jeune homme qui a filmé la scène et l'a diffusée sur les réseaux sociaux, seront jugés le 20 avril. Tous trois sont à peine majeurs et ont un casier judiciaire vierge.

Place Graslin (photo d'illustration).
Place Graslin (photo d'illustration). © Radio France -

Les deux jeunes de 18 ans poursuivis pour avoir violemment agressé un cycliste de 43 ans, ce dimanche soir place Graslin à Nantes, et le troisième jeune homme du même âge qui a filmé la scène et l'a diffusée sur les réseaux sociaux, seront jugés le 20 avril. Ils ont demandé un délai pour préparer leur défense. Tous trois ont un casier judiciaire vierge. Coupes de cheveux soignées, vêtements de marque, ils sont apparus très abattus, ce jeudi, au cours de leur audience en comparution immédiate.

"Je m'en veux énormément"

"Je ne ferai plus jamais ça de ma vie", dit celui qui hier encore était élève en alternance. A cause de cette affaire il est renvoyé de son école et de son entreprise. "Je m'en veux énormément", affirme celui qui est caissier dans une grande surface sud Loire. "Je garderai ça sur la conscience un bon bout de temps", ajoute l'élève en BTS qui s'apprêtait à partir pour trois mois de stage à l'étranger. C'est lui qui a filmé la scène. Quatre des six parents sont dans la salle. Catastrophés, estomaqués, une mère est en pleurs. La victime qui a eu le nez cassé au cours de l'agression est elle absente.

Dans l'attente du procès, le ministère public demande leur placement en détention provisoire. La présidente du tribunal tranche : obligation de pointage à la gendarmerie avec obligation de soins. Ce soir là, ils avaient bu au moins deux litres de vodka à eux trois. La magistrate le leur rappelle : "l'alcool ça désinhibe, ça veut donc dire qu'il y a de la violence en vous et il faut comprendre pourquoi." D'ici leur procès le 20 avril, les trois jeunes ont interdiction de sortir de leur domicile après 20 heures. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu