Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nantes : un adolescent appelle un manifestation interdite. Il est interpellé

-
Par , France Bleu Loire Océan

A Nantes, un collégien de quinze ans a été interpellé après avoir participé à un rassemblement lundi devant le CHU de Nantes. Il avait lancé un nouvel appel pour une manifestation ce samedi.

La manifestation devant le CHU de Nantes, le 11 mai
La manifestation devant le CHU de Nantes, le 11 mai © Maxppp - Olivier Lanrivain

A Nantes, un adolescent de quinze ans a été mis en examen ce vendredi après avoir participé à une manifestation interdite, lundi soir , devant le CHU de Nantes. 300 personnes étaient là pour soutenir les soignants et dénoncer la politique du gouvernement. Le jeune faisait l'objet d'un contrôle judiciaire lui interdisant de participer à ce genre de rassemblement et même à sortir de chez lui entre 19h et 6h du matin. 

Trahi par son téléphone portable

Déjà connu des services de police pour des appels à manifester notamment au moment des mouvements de Gilets jaunes. Le collégien avait un compte Facebook intitulé "Gilet jaune Nantes 44". Il voulait organiser une nouvelle manifestation, elle aussi interdite, dans le centre ville, ce samedi. Quand les policiers l'interpellent, mercredi matin chez lui dans le quartier de la Bottière, il commence par nier mais les vidéos qui circulent sur le net confirment sa présence. Les policiers retrouvent également dans son téléphone portable des photos et des affiches qu'il créait via son smartphone. Déféré au Parquet Mineur, le collégien est mis en examen et remis à son père.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess