Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nantes : un pasteur de 66 ans devant les assises pour viols

vendredi 12 octobre 2018 à 9:15 Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Un pasteur de 66 ans comparait devant les assises de Loire-Atlantique jusqu'à mardi. Il est soupçonné d'avoir violé à plusieurs reprises une de ses fidèles âgée aujourd'hui de 24 ans. Les faits se sont déroulés de 2013 à 2015 près de Nantes au sein de l'église évangélique "Christ pour tous".

Les audiences de la cour d'assises de Loire-Atlantique se déroulent au palais de justice de Nantes.
Les audiences de la cour d'assises de Loire-Atlantique se déroulent au palais de justice de Nantes. © Radio France - Pascale Boucherie

Nantes, France

Un pasteur de 66 ans comparait devant les assises de Loire-Atlantique à Nantes à partir de ce vendredi et jusqu'à mardi prochain. Il est poursuivi pour le viol d'une de ses fidèles. Les faits se sont déroulés de 2013 à 2015 près de Nantes au sein de l'église évangélique "Christ pour tous". 

Entre 60 et 80 viols

La jeune femme aujourd'hui âgée de 24 ans explique avoir été violée par le pasteur plusieurs fois par semaine pendant deux ans. Entre 60 et 80 fois confie-t-elle aux enquêteurs. Des viols réguliers qui se déroulent dans sa chambre, au domicile familial non loin de Nantes, après les répétitions du groupe de Gospel. 

Le pasteur lui aurait fait croire que "refuser les rapports sexuels c'est comme refuser la volonté de Dieu", que cela "devait rester secret entre eux sans quoi les gens à qui elle en parlerait perdraient leur foi" et "qu'elle pourrait même mourir si elle ne le faisait pas". 

20 ans de réclusion criminelle encourus

Le pasteur, incarcéré depuis la révélation de l'affaire, a d'abord affirmé que la jeune fille était consentante avant de reconnaître les viols. Il risque 20 ans de réclusion criminelle.  

L'audience devrait être publique.