Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Nantes : une plainte collective déposée après les incidents lors de la fête de la musique

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Une plainte collective constituée par 85 personnes a été déposée ce mercredi auprès du parquet de Nantes. Elle fait suite aux incidents survenus lors de la fête de la musique le 22 juin dernier. 14 personnes avaient été repêchées dans la Loire.

Deux banderoles en hommage à Steve disparu à Nantes
Deux banderoles en hommage à Steve disparu à Nantes © Radio France - Grégory Jullian

Nantes, France

11 jours après l'intervention policière controversée lors de la fête de la musique à Nantes, une plainte collective constituée par 85 personnes a été déposée auprès du parquet de Nantes. Une plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui et violences volontaires par personnes dépositaires de l'autorité publique. 

"Nous déposons plainte aujourd'hui afin que des investigations soient réalisées sur les conditions de cette intervention et qu'éventuellement, les responsables soient traduits en justice" - Marianne Rostan, l'avocate des victimes

Une délégation reçue en préfecture

Dans la nuit du 21 au 22 juin dernier, les forces de police sont intervenues pour mettre fin à une soirée électro qui se tenait quai Wilson sur l'île de Nantes. Vers 4h30 du matin, les policiers auraient répliqué à des jets de projectiles avec des gaz lacrymogènes. En tout, 14 personnes sont tombées dans la Loire et ont été repêchées. Depuis cette nuit, Steve, 24 ans, est lui toujours porté disparu. 

"Sur les 140 témoignages que j'ai recueillis, tous affirment qu'il n'y a eu aucune sommation avant cette intervention" - Marianne Rostan

Ce mercredi matin, des représentants de l'association Freeform et Media'Son qui accompagnent des événements de musique électronique ont été reçus en préfecture à Nantes. "La préfecture se dédouane en affirmant qu'il s'agissait d'une free-party et non d'un événement qui s'inscrivait dans le cadre de la fête de la musique", précise Victor Lacroix, l'un des responsables de Média'Son. 

Sur les grilles de la préfecture, des amis de Steve ont déployé une banderole sur laquelle est écrit "À jamais dans nos cœurs".