Faits divers – Justice DOSSIER : Disparition de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki à Besançon

Narumi : les médias japonais affirment que le suspect numéro un est bien au Chili

Par Anne Fauvarque, France Bleu Besançon et France Bleu mercredi 18 janvier 2017 à 4:00 Mis à jour le mercredi 18 janvier 2017 à 8:00

Narumi a disparu dans la nuit du 4 au 5 décembre 2016
Narumi a disparu dans la nuit du 4 au 5 décembre 2016 © Maxppp -

Six semaines après la disparition de Narumi Kurosaki à Besançon, le corps de cette étudiante japonaise de 21 ans n'a toujours pas été retrouvé. Son assassin présumé, son ex-petit ami chilien, se trouverait bel et bien au Chili, selon les médias japonais.

L'assassin présumé de Narumi, son ex-petit-ami chilien, est rentré au Chili après son séjour en France et s'y trouve toujours. C'est ce qu'affirment les médias japonais, toujours nombreux à enquêter sur cette affaire hors norme : un meurtre sans cadavre. Les journalistes japonais sont présents au Chili et donnent le nom du jeune homme, que la justice française tait, par respect du secret de l'instruction et de la présomption d'innocence. Ils ont même retrouvé la trace du garçon dans la ville de La Serena, la deuxième ville la plus ancienne du Chili, située à 471 km au nord de la capitale Santiago.

Un fils de bonne famille

On en sait aujourd'hui un peu plus sur le suspect : il s'agit d"un fils de bonne famille. Le suspect partage en effet un luxueux appartement avec ses sœurs jumelles, loué par leurs parents à La Serena. Il a même été aperçu, à moitié caché par le rideau d'une des fenêtres du logement, en train de regarder les journalistes japonais, en bas de leur immeuble. Selon l'envoyé spécial du magazine hebdomadaire Shukan Shincho, l'une de ses sœurs est sortie du bâtiment avec un chien. Elle portait un tee-shirt avec écrit "Fuck You" et a refusé de répondre aux questions des journalistes.

Son père ne veut surtout pas qu'il quitte le Chili

Le père de l'assassin présumé de Narumi est un dirigeant de Movistar, la principale société de téléphonie mobile chilienne. Il a beaucoup investi dans son fils, l'a placé dans les meilleures écoles du pays, parce que c'est son seul fils, et qu'il ne veut surtout pas qu'il quitte le Chili.

Un mandat d'arrêt international a été émis contre l'ex petit-ami chilien de Narumi, le 23 décembre 2016. La justice française le considère comme le principal suspect dans la disparition de Narumi. Les enquêteurs sont persuadés que la jeune étudiante japonaise est morte. Mais son cadavre n'a toujours pas été retrouvé.

Avec Frédéric Charles, correspondant de Radio France à Tokyo.

À lire aussi