Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Naufrage de migrants à Loon-Plage : trois personnes portées disparues en plus des quatre morts

-
Par , France Bleu Nord

L'enquête sur le naufrage d'une embarcation de migrants mardi dans la Manche confirme que le bilan s'élève désormais à quatre morts et trois disparus, dont un bébé d'un an.

Un hommage aux victimes de ce naufrage a été rendu mercredi soir au parc Richelieu de Calais.
Un hommage aux victimes de ce naufrage a été rendu mercredi soir au parc Richelieu de Calais. - Collectif Ripostons

Trois personnes sont portées disparues après le naufrage d'une embarcation de migrants mardi au large de Loon-Plage (Nord). Le procureur de Dunkerque le confirme ce jeudi. Ces disparus s'ajoutent aux quatre morts déjà connus. Les chances de les retrouver vivants sont quasiment nulles ; l'espérance de vie dans une eau à 14 degrés est de cinq heures, précise le sous-préfet de Dunkerque Hervé Tourmente.

Parmi les disparus, deux hommes et un bébé d'un an. Les quatre morts sont un couple de trentenaires et ses deux enfants de 6 et 8 ans, d'origine kurde iranienne, indique le parquet de Dunkerque. Le nourrisson disparu en mer est le troisième et plus jeune enfant du couple.

Le pire drame migratoire dans le Nord

Leur canot de fortune a chaviré vers 9 h 30, conduisant à la pire catastrophe migratoire dans la Manche. Vingt-deux personnes se trouvaient à bord dans l'espoir de rejoindre l'Angleterre. Il s'agissait essentiellement de Kurdes iraniens et irakiens. "C'est le bilan le plus lourd qu'on ait pu connaître dans le Nord" a déclaré le sous-préfet de Dunkerque.

Quatorze des quinze rescapés continuaient d'être entendus jeudi en garde à vue, qui pourrait si nécessaire être prolongée, pour tenter d'identifier le pilote du bateau, exposé à des poursuites pour homicides et violences involontaires, a ajouté le procureur. "Parallèlement des opérations sont menées pour identifier les passeurs", à terre, a-t-il affirmé.

Depuis le début de l'année 2020, sept personnes sont mortes et trois sont disparues en essayant de traverser la Manche.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess