Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Naufrage du Bugaled Breizh : la justice britannique relance l'enquête

Un nouvel espoir de justice pour les familles des victimes du Bugaled Breizh, ce chalutier de Loctudy qui a sombré en 2004. Le juge britannique a décidé de poursuivre l’enquête. L’avocat des familles espère pouvoir interroger des témoins clés notamment le commandant d’un sous-marin suspect.

L' épave du chalutier le Bugaled Breizh.
L' épave du chalutier le Bugaled Breizh. © Radio France - Mikaël Roparz

L'enquête de la justice britannique sur le naufrage du chalutier français Bugaled Breizh qui avait fait cinq morts va se tenir en octobre à Londres. C'est ce qu'a annoncé ce vendredi 25 mars 2021 le juge chargé de l'affaire. "Deux à trois semaines d'audience sont prévues à partir du début du mois d'octobre", a expliqué Nigel Lickley lors d'une audience à Londres, à laquelle les familles de victimes ont pu assister par visio-conférence. Il a assuré qu'il mènerait une "enquête complète, rigoureuse et juste". 

Pour les familles, l'hypothèse d'un accident avec un sous-marin n'est pas écartée

Le Bugaled Breizh avait sombré en quelques secondes le 15 janvier 2004 au sud-ouest de l'Angleterre, emportant par le fond les cinq marins qui se trouvaient à bord. La justice française a définitivement mis fin à son enquête dans cette affaire en juin 2016, incapable de trancher entre l'hypothèse d'un accident de pêche et celle d'un naufrage provoqué par un sous-marin qui aurait accroché un des câbles du chalutier breton. Mais une procédure avait été lancée devant la justice britannique, à Truro, en Cornouailles (sud-ouest de l'Angleterre) --deux corps ayant été repêchés par les Anglais--, relançant les espoirs des proches des victimes.

La possibilité d'interroger le commandant d'un sous-marin suspect

Ce vendredi, le juge britannique a indiqué que le ministère britannique de la Défense a affirmé qu'"aucun sous-marin non-allié" ne se trouvait dans la zone lors du naufrage. Thierry Lemétayer, fils de l'un des pêcheurs disparus, a souligné le souhait des familles que soient pris en compte tous les avis des experts avant que le dossier n'arrive devant un jury. L’avocat des familles Gaspard De Monclin espère demander à faire témoigner Andrew Coles, ancien commandant du HMS Turbulent, sous-marin britannique jugé suspect par les familles. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess