Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Neige par hélicoptère : ça s'est déjà fait ailleurs, sans polémique nationale

-
Par , France Bleu Occitanie

La ministre de la transition écologique Elisabeth Borne critique la livraison de neige par hélicoptère, sur la station de ski de Superbagnères, dans les Pyrénées. Mais de telles opérations ont déjà eu lieu dans les Alpes, ou par camions, dans les Vosges. Sans susciter de réactions du gouvernement.

L'hélicoptère a fait des rotations pendant une demi-journée, pour amener de la neige sur le domaine skiable de Superbagnères.
L'hélicoptère a fait des rotations pendant une demi-journée, pour amener de la neige sur le domaine skiable de Superbagnères. © AFP - Anne-Christine Poujoulat

Le gouvernement met le nez dans la neige au-dessus de Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne). Dans un tweet publié dimanche 16 février, Elisabeth Borne critique la décision du Conseil Départemental de Haute-Garonne de livrer de la neige par hélicoptère, sur les pistes de Superbagnères. Opération menée face aux températures trop clémentes, et au manque de neige. Pour la ministre de la transition écologique, "enneiger une station de ski" de la sorte, "ce n'est pas une voie possible".

La stratégie est cependant assumée par le Département, pour maintenir l'emploi. Dans un communiqué envoyé lundi soir, le président du conseil départemental Georges Méric indique cependant que cette livraison par hélicoptère est "une intervention absolument exceptionnelle, engagée en dernier recours, et qui n’a pas vocation à se reproduire".

"Une intervention exceptionnelle (...), qui n'a pas vocation à se reproduire" - le président du conseil départemental de Haute-Garonne

Elisabeth Borne annonce une réunion dans les prochains jours avec les acteurs concernés. Pourtant, une telle initiative s'est déjà vue ailleurs par le passé, sans susciter de réaction du gouvernement. En revanche, les écologistes, localement, avaient dénoncé de telles initiatives.

Hélicoptère dans les Alpes, camions dans les Vosges

Pas plus tard qu'au mois de décembre 2019, Montclar-les-2-Vallées, une station des Alpes-de-Haute-Provence a fait appel à la voie aérienne pour enneiger son domaine. 80 rotations d'hélicoptère pour recouvrir 200 mètres carrés d'herbe, en bas des pistes. Une opération à 8.000 euros, à peu près le même prix qu'à Superbagnères, où le syndicat mixte Haute-Garonne Montagne a payé plus de 5.000 euros, uniquement pour l'hélicoptère. Le choix de cet appareil, c'est d'ailleurs une grande première pour ce domaine pyrénéen.

La neige par hélico, ça c'est donc déjà vu, mais ça reste exceptionnel. Selon Domaines skiables de France, l'organisation qui regroupe toutes les stations de France, la dernière fois avant cet hiver c'était en 2015, dans la vallée de la Maurienne. Toujours dans les Alpes, près de Chambéry. 

Mais quand ce n'est pas l'hélicoptère, ce sont les camions, ce qui n'est pas forcément mieux d'un point de vue écologique. Dans les Vosges, à Gérardmer, des dizaines de poids-lourds ont fait des allers-retours début février 2020, les bennes remplies de neige, parfois récupérée à plus de quinze kilomètres de la station. Le Grand-Bornand, en Haute-Savoie, avait fait la même chose en 2017.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu